Plus d'infos sur l'auteur

ETUDIANTE
Niveau
Grand public
Etude suivie
sociologie
Ecole, université
PARIS XIII...

Plus d'infos sur le doc

Date de publication
22/02/2008
Date de mise à jour
22/04/2015
Langue
français
Format
Word
Type
exposé
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
8 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
3 réactions
5
réagissez !

Défendre ses droits est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

  1. Le droit du fait qu'un individu prend appui sur les normes et les valeurs de la société ne le rend-il pas universel et apte à défendre les intérêts de tous ?
  2. Revendiquer ses droits ne s'oppose-t-il pas parfois à ses propres intérêts ?
Résumé de l'exposé

Un individu défend ses droits lorsqu’il revendique ses idées, ses conceptions en toute légitimité du fait qu’ils sont inscrits à un moment donné dans le droit positif de son pays. Ainsi, le libellé du sujet suppose donc que les droits d’une personne ne diffèrent pas de ses propres intérêts, c'est-à-dire de ce qui est bénéfique pour elle. Défendre ses droits reviendrait donc aussi à défendre ses intérêts.
Par conséquent est-il possible pour un homme ou un groupe d’individus de revendiquer en toute légitimité ses propres intérêts puisqu’ils prennent appui sur le droit positif ?

[...] Ainsi, les ouvriers en défendant leurs droits de travailler dans des conditions plus favorables (baisse de la cadence, plus de sécurité ) vont en même temps défendre leurs intérêts. En effet, grâce au droit de grève, ils vont pouvoir accéder par exemple aux congés, qui sont dans leurs intérêts du fait qu’ils vont pouvoir partir en vacance. La défense des droits universels a donc pour objectif d’aboutir à des intérêts bénéfiques pour les individus. La revendication de ses droits se fuit donc dans un intérêt collectif et non individuel. [...]


[...] Finalement, le droit est le fondement des sociétés démocratiques qui permettent aux citoyens de ses sociétés de vivre ensemble. Les intérêts qui sont relativement propres à chacun montrent bien qu’il paraît difficile de concilier tous les intérêts des individus avec le droit qui est applicable pour tous de façon obligatoire. En conséquence, étant donné que tous les intérêts ne sont pas inscrits dans le droit, on ne peut pas affirmer que défendre ses droits est la même chose que défendre ses intérêts. [...]


[...] Par conséquent, le fait que de défendre ses droits soit identique à la défense de ses intérêts, suppose que le droit positif n’aurait pu lieu d’être. Cependant, Thomas HOBBES montre que l’Homme est un loup pour l’homme c'est-à-dire que lorsque la société n’est régie par aucune règle, l’homme est mauvais et recherche seulement à assouvir ses besoins personnels. A terme, selon HOBBES, les hommes seraient donc poussés à s’entretuer et donc à mettre fin au genre humain. Ainsi, la création d’un contrat social où les individus abandonnent une partie de leurs libertés et donc de leurs intérêts propres est la seule solution pour avoir une société où tous les hommes puissent vivre harmonieusement ensemble. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Nos droits et nos intérêts forment-ils une seule et même chose ?

 Philosophie & littérature   |  Culture générale & philosophie   |  TD   |  29/06/2011   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I) Entre les droits et les intérêts un amalgame peut se former. II) Il faut savoir distinguer un intérêt individuelle d'un intérêt général. III) La défense d'un droit s'associe à un devoir..»

«Dans la société dans laquelle on vit, tout homme possède des droits essentiels. Un droit est la possibilité d'accomplir une action (droit de vote), d'y prétendre (droit au travail) ou encore de l'exiger (droit de grève). Ces droits ne lui sont pas dictés mais, ils sont là présents dans la société,...»

Droit des biens : les choses, les pouvoirs sur les choses et le patrimoine

 Droit privé & contrat   |  Civil   |  Cours   |  22/10/2013   |  fr   |   .doc   |   48 pages

«I. Les choses, les pouvoirs sur les choses et le patrimoine. A. Les choses. B. Les pouvoirs sur les choses. C. Le patrimoine. II. La propriété individuelle. A. Etendue du droit de propriété. B. L'acquisition de la propriété. C. Protection et preuve de la propriété. III. La propriété démembrée. A....»

«Un bien : recouvre tout ce qui a une valeur patrimoniale, tout ce qui peut être évalué en argent, tout ce qui constitue une richesse. C'est aussi une chose. Le droit des biens : ensemble des règles relatives aux choses et aux pouvoirs que l'on peut exercer sur cette chose. Ce pouvoir peut être un...»

Plus vendu(s) en sociologie

Peut-on rire de tout ? de Rire pour quoi faire

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  12/12/2012   |  fr   |   .doc   |   3 pages

«I. La liberté d'expression est sans aucun doute l'une des plus grandes démonstrations de modernité et de développement d'une société. II. L'humour évolue avec la société et le dictât du politiquement correct a mis son carcan sur la libre expression. III. En revanche, si le rire se veut sans...»

«La liberté d'expression est sans aucun doute l'une des plus grandes démonstrations de modernité et de développement d'une société. Le rire, témoin de bien-être et de jovialité, illustre cette liberté suprême. Toutefois, il peut être agressif, moqueur et dénonciateur dès lors qu'il s'attaque aux...»

Les nouvelles technologies ont-elles une influence sur les relations humaines ?

 Société & moeurs   |  Sociologie   |  Dissertation   |  23/01/2012   |  fr   |   .odt   |   3 pages

«I. Les effets négatifs des nouvelles technologies sur les relations. II. Les effets positifs des nouvelles technologies sur les relations.»

«Dans notre société actuelle, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans notre quotidien ainsi que dans nos relations. En effet, grâce à internet et à ses multitudes de services, cela permet à des gens des quatre coins du monde de dialoguer via cette technologie. Notre corpus se...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement