Docs-en-stock.com

Plus d'infos sur l'auteur

Niveau
Avancé

Plus d'infos sur le doc

Économie générale

La finance directe : les marchés de capitaux

Date de publication
Date de mise à jour
2015-01-30
Langue
français
Format
.rtf
Type
cours
Nombre de pages
14 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
1 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
4 4
4 réactions
4
réagissez !

La finance directe : les marchés de capitaux

Résumé du cours

Document: La finance directe : les marchés de capitaux, les opérations de crédit, fiche d'économie de 9 page

Extrait: Dans le cas d'un financement externe direct, les agents économiques ayant un besoin de financement (entreprises, administrations) émettent des titres qui sont achetés par les agents à capacité de financement (ménages) désirant placer leur épargne. Ce financement est ainsi qualifié de direct dans la mesure où le titre émis, qui matérialise la dette de l'emprunteur, est directement acheté par le prêteur ;, ce dernier détenant alors un titre de créance Ce financement ne s'est donc pas effectué à l'aide d'une institution financière, celle-ci ayant tout au plus facilité la transmission du titre.

Plan:
I- LE MARCHE MONETAIRE
II- LE MARCHE FINANCIER

[...] Les titres sont émis sur le marché financier (actions, obligations) ou sur le marché monétaire (billets de trésorerie). Les titres doivent satisfaire à la fois l’exigence des émetteurs (notamment au niveau du montant, de la durée et de la rémunération) en fonction des opérations à fiancer et celle de souscripteurs, ceux-ci désirant effectuer un placement réalisant certaines conditions ( par exemple au niveau de la rémunération, de la sécurité ou de la liquidité). Les titres émis apparaissant cependant, parfois, comme des actifs financiers insuffisamment liquides (difficulté pour le titre d’être transformé rapidement et sans perte en capital en moyen de paiement, coût non négligeable d’une telle transformation), les agents disposant d’une capacité de financement préfèrent parfois se tourner ver un intermédiaire financier dans le cadre d’un financement indirect. [...]


[...] La différence entre le prix de remboursement et le prix d’émission est appelé prime de remboursement. Le remboursement des obligations, ou amortissement de l’emprunt, peut s’effectuer en totalité au terme convenu ou par amortissement annuel. La dématérialisation des titres supprime, pour les nouvelles émissions, l’amortissement par tirage au sort de numéros ; cet amortissement peut être effectué suivant un système de répartition proportionnelle. Les sociétés émettrices peuvent procéder au rachat en bourse de leurs propres obligations. Ces rachats sont avantageux lorsque le cours des titres en bourse est inférieur au prix de remboursement. [...]


[...] La Commission des opérations de bourse institution publique autonome créée en 1967, veille à la sincérité de l’information diffusée par les collectivités émettrices et assure la surveillance du marché. Les clients de la Bourse - Les particuliers : leurs ordres sont à l’origine d’environ la moitié des transactions en actions françaises - Les investissements institutionnels : organismes financiers collectant l’épargne et ayant l’obligation d’en placer une certaine proportion en valeurs mobilières : Caisse des dépôts et consignations, compagnies d’assurances, caisses de retraites, SICAV, Fonds communs de placements . - Les entreprises et institutions financières qui, sous forme de participation, détiennent une partie du capital des sociétés françaises. [...]


[...] Mais depuis un certain nombre d’années, de nouveaux produits financiers ont été crées ainsi que des formules de placement collectif en valeurs mobilières. La dématérialisation a par ailleurs profondément modifié la représentation et la transmission des titres. Les actions Les actions sont des titres d’associés dans les sociétés anonymes et les sociétés en commandite par actions Elles sont émises, lors de la constitution de la société ou d’une augmentation de capital, en contrepartie des apports numéraires ou en nature effectués par les associé. Chaque action représente une fraction du capital social. [...]


[...] En principe, toutes les actions ont les mêmes droits. Toutefois la loi admet la possibilité d’émettre des actions bénéficiant d’un avantage supplémentaire par rapport aux actions ordinaires. Ces actions privilégiées sont de deux sortes : Actions privilégiées ’ ’ ’ ’ ’’ ’’ Les obligations Les obligations sont des titres négociables représentant une créance à long terme sur une société anonyme, une société en commandite par actions, l’Etat ou une autre personne morale de droit public. Chaque obligation représente une fraction de l’emprunt obligataire émis. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Le financement de l'économie - de l'endettement au financement direct

 Administration, économie & politique   |  Économie générale   |  Cours   |  30/01/2012   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«I. Le passage d'une économie d'endettement à une économie de financement direct.. A) Historique.. B) Bilan de la rupture des années 1980.. II. La finance en question.. A) La finance mise en accusation ?. B) L'efficience des marchés financiers..»

«Economie d'endettement : système financier où prédomine la finance indirecte par le crédit bancaire. Il est le principal mode de financement de l'activité productive. Economie de financement direct ou de marché : système financier où les agents économiques se financent en émettant des titres...»

Le financement de l'économie : le crédit

 Gestion, comptabilité & management   |  Finance   |  Fiche   |  24/08/2012   |  fr   |   .doc   |   2 pages

«I. Evolution du financement de l'économie. A. La problématique du financement de l'économie et son évolution. B. Désintermédiation et nouvelle intermédiation financière. II. Le financement par les marchés de capitaux. A. L'organisation du financement par les marchés. B. Les conséquences du...»

«Le financement monétaire correspond à la création monétaire et le financement non monétaire utilise les capacités de financement existantes. La finance directe se fait par émission de titres sur les marchés de capitaux et l'intermédiation financière fait intervenir les banques et autres...»

Plus vendu(s) en économie générale

Les externalités

 Administration, économie & politique   |  Économie générale   |  Fiche   |  07/02/2007   |  fr   |   .doc   |   2 pages

«Les externalités remettent en cause l'efficacité de marchés concurrentiels comme mode optimal d'allocation des ressources. Les externalités perturbent le fonctionnement normal du marché, les prix ne prenant pas en compte l'effet de toutes les activités sur l'utilité des agents. Les externalités...»

«Des externalités existent lorsque l'activité d'un ou de plusieurs agents a une influence sur le bien-être d'autres agents, sans que cela donne lieu à des échanges ou à des transactions permettant de dédommager ces effets externes. On parle d'externalités positives lorsque de tels effets sont...»

Gestion des stocks et analyse ABC

 Administration, économie & politique   |  Économie générale   |  Fiche   |  04/01/2011   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«Partie première. Contre quels types d'aléas le stock de sécurité est-il destiné à protéger ?. Est-t-il bon de consommer (ne serait-ce que partiellement) le stock de sécurité ? Justifiez votre réponse. Le calcul du stock de sécurité doit-il être fait pour chacune des références articles ou peut-on...»

«Petite définition du stock de sécurité :quantité de stock qui est gardée en réserve afin d'assurer un niveau de service à la clientèle prédéterminé. Ce stock sert à pallier aux variations de la demande (client), de l'offre (rupture de stock du fournisseur) ou des délais (livraison interne ou...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement