Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Les débats télévisés d'entre-deux-tours en France : une pratique qui favorise l'épanouissement de la démocratie ?

Résumé de la fiche

Problématique : il y a une influence incontestable de ces débats télévisés d'entre-deux-tours sur l'électorat ("impact immédiat du débat de 1974 de l'ordre d'un point et demi" et "une élection peut se gagner ou se perdre dans une émission télévisée" selon Roland Cayrol), mais constituent-ils un bienfait ou un méfait pour la démocratie ?

I. Les bienfaits démocratiques des débats télévisés d'entre-deux-tours

- Le débat contradictoire est par définition démocratique (un régime autoritaire laisse au contraire peu de place à l'opposition).
"1974 : une grande date pour le journalisme politique et la démocratie " (Michèle Cotta)
"Le débat s'impose pour des présidentielles " (Michèle Cotta)

- Le débat télévisé a permis de faire entendre l'opposition, alors qu'il n'y avait au début qu'une seule chaîne (l'O.R.T.F.) et que le gouvernement en avait le monopole.
A partir de 1974, on a désormais le sentiment qu'"on ne peut plus rapter la télévision pour une cause" (Michèle Cotta)

- Le débat télévisé permet de faire rentrer la politique dans chaque foyer et de toucher plus facilement et immédiatement les citoyens.
1974 : "L'inauguration d'une forme de démocratie participative" (Alain Duhamel) (...)

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement