Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Commentaire du discours de Mitterrand à la Baule

Résumé du commentaire de texte

A l’occasion de la seizième Conférence des Chefs d'État de France et d’Afrique à La Baule le 20 juin 1990, le Président François Mitterrand prononce un discours qui va renouveler le cadre des relations franco-africaines. Jeune ministre de la France d'Outre-mer, Mitterrand avait déjà montré son intérêt pour l'Afrique. On note que sous la IVème République, il noue beaucoup de contacts humains avec les futurs dirigeants africains, dont Félix Houphouet-Boigny, si bien que le président gabonais de l'époque Omar Bongo l’avait surnommé en 1994 « Mitterrand l’Africain ». Rappelons que le chef de l’État a prononcé ce discours dans un contexte historique qu’on ne peut oublier : l’année précédente, le mur de Berlin était tombé et la fin du régime soviétique avait amené la fin de la guerre froide, ce qui va amener Jacques Pelletier à affirmer en janvier 1990 que l'Afrique ne saurait rester à l'écart du grand souffle de liberté que l'on a vu triompher à l'Est. Cette prise de position d'un membre du gouvernement français était une prémisse du discours de la Baule et annonçait déjà une évolution dans la politique de coopération de la France avec les pays africains francophones. Avec ce discours, François Mitterrand a fait franchir à l’Afrique noire une étape significative de son évolution politique.
On pourra alors se demander en quoi le discours de la Baule constitue une rupture en faveur de la démocratisation et de la légitimation des droits de l'homme et des peuples dans les Etats d'Afrique.

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement