Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Le développement de l'enfance selon Henri Wallon

Résumé de la fiche

L'émotion est le concept central chez Wallon. L'émotion est à la frontière entre le physiologique et le psychologique. C'est aussi un mode de communication social présent dès la naissance qui va devenir un mode de communication privilégié : l'émotion se situe entre la pensée et l'acte.

Le mouvement est sous-jacent à la notion d'émotion car c'est le seul moyen d'expression au début de la vie ()

...

Sommaire de la fiche

Introduction I) Les concepts de baseII) La notion de développement chez WallonIII) Les stades du développementA. Le stade impulsif et émotionnel de 0 à 1 ansB. Le stade sensori-moteur et projectif entre 1 et 3 ansC. Le stade du personnalisme de 3 à 6 ansD. Le stade catégoriel entre 6 et 11 ansE. Le stade de la puberté et de l'adolescenceConclusion

Extraits de la fiche

[...] Il y a une différence entre puberté et adolescence. La puberté est un phénomène physiologique qui correspond à l’apparition des caractères sexuels secondaires alors que l’adolescence est un phénomène physiologique, social et culturel. Cela signifie que l’adolescence n’a pas toujours existé. En effet, on utilise ce terme depuis la fin du 19e siècle. De plus, ce phénomène n’existe pas dans toutes les sociétés. Dans les sociétés traditionnelles par exemple, on ne parle pas d’adolescence mais il existe un rituel pour passer de l’âge enfant à celui de l’adulte. [...]


[...] L’enfant commence à connaitre la frustration, l’attente qui se manifeste par des cris, des pleurs qui sont en fait des décharges musculaires (ce qui n’est pas fait exprès). Il s’agit d’impulsivité motrice pure dans le sens où ses gestes manquent de buts externes, et de motivation. Les premières réalisations mentales de l’enfant s’observent dans ses mouvements. En effet, l’entourage décode les impulsions de l’enfant car elles ont un sens pour son entourage. Il s’établit ainsi un circuit d’échanges mutuels, ce qui fait que les réactions de l’enfant vont déclencher l’intervention de l’entourage. Ce qui compte, c’est la régularité d’intervention de l’entourage. [...]


[...] L’activité catégorielle vient aider à la formation d’une personnalité polyvalente (niveau cognitif et affectif) qui structure la crise. Personnalité polyvalente : construction sur le plan de la personnalité et de l’intellectuel. Le sujet s’interroge sur la raison d’être des choses : indicateur de nouvelles capacités mentales, le sujet est capable de dépasser la connaissance des choses dans leur existence apparente pour les saisir dans leur devenir et dans les lois qui les font fonctionner. Cela marque le passage à l’âge adulte. [...]


[...] Au fur et à mesure, le sens que l’entourage attribue au mouvement de l’enfant va être intégré par l’enfant. Les actions motrices de l’enfant deviennent des moyens d’expression qui s’organisent : ce sont les premières émotions qui apparaissent (vers 2 ou 3 mois). L’organisation d’expressions émotionnelles chez l’enfant va constituer le mode dominant des relations avec son entourage. Vers 2 ou 3 mois, Wallon parle de champ émotionnel : tous les geste, les attitudes et mimiques qui traduisent les besoins de l’enfant provoque des réactions de l’entourage. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement