Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

L'effet Asch - le conformisme et la soumission

Résumé de la fiche

L'effet Asch est à l'origine de nombreuses expériences sur la formation de la pression. L'expérience utilisée par Asch a été reprise plusieurs fois tellement elle a eu d'impact et tellement elle a suscité de commentaires. L'objectif de Asch est d'observer et de mettre en évidence les processus psychologiques qui déterminent le degré de soumission face à un groupe. Il fait participer des étudiants et forme parmi eux des groupes de huit personnes environ.

Il leur demande de venir au laboratoire de psychologie sociale pour travailler sur une recherche de la perception visuelle des mécanismes perceptifs. On leur montre des séries de deux cartons : le premier représente une ligne étalon, et le deuxième correspond à une ligne qui équivaut à la ligne étalon et deux lignes qui sont différentes.

...

Sommaire de la fiche

  1. L'effet Asch (1956)
    1. Le rôle de l'unanimité
    2. Le rôle de la taille du groupe
    3. Les erreurs de compromis
  2. Pourquoi se conforme-t-on ?
    1. Deux types d'influences développés par Deutsch et Gerrard (1955)
    2. Le conformisme : une négociation implicite (Moscovici, 1979)

Extraits de la fiche

[...] L'ampleur de l'erreur du groupe est telle que le sujet naïf hésite à dire sa réponse. Pour autant, il ne dit pas la bonne réponse mais il dit l'autre réponse fausse. Les sujets choisissent une réponse de compromis entre la vraie réponse et la pression du groupe Pourquoi se conforme-t-on ? 2 Deux types d'influences développés par Deutsch et Gerrard (1955) Influence informationnelle : Elle apparaît lorsque l'on considère que l'information d'autrui est un gage de vérité. Cette influence découlerait du fait que l'on a besoin d'évaluer nos perceptions. [...]


[...] Soit il s'agit d'une question vérifiable en principe c'est-à-dire que l'individu n'est pas sûr d'avoir la réponse mais il sait qu'il existe une réponse universellement vraie, que quelqu'un d'autre possède. Il y a donc une forte influence informationnelle dans la mesure où l'individu sait que certaines personnes connaissent la bonne réponse. Ou soit c'est une question invérifiable en principe c'est-à-dire que c'est une question de jugements, de goûts, toutes les questions où il n'y a pas de réponses objectivement vraies. Ces questions échappent à l'influence informationnelle car tout le monde croit que sa réponse est mieux que celles des autres. [...]


[...] Est-ce que le sujet naïf va confirmer son indépendance ou est-ce qu'il va suivre le groupe en se confrontant à la réalité ? Les résultats montrent que sur 123 sujets : 29 donnent que des réponses correctes 94 donnent au moins une réponse fausse 39 donnent des réponses fausses à plus de la moitié des essais critiques On observe donc un taux d'influence de c'est-à-dire que 32% des individus suivent plus de six fois sur douze le groupe dans l'erreur. On a donc une nette tendance au conformisme mais c'est différent selon les individus. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement