Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Voltaire, "L'Ingénu", Chapitre 8 : commentaire composé

Résumé du commentaire de texte

[...]
À la manière typique d'un conte, ce chapitre reprend le thème du voyage avec la mention du "coche" (l.1) et relate la rencontre par le héros de personnages sur son "chemin" (l.1), qui lui délivrent un enseignement. Ce texte raconte ainsi le passage rapide de la naïveté à la prise de conscience et à l'action. Voltaire montre en effet un personnage qui tout d'abord ne connaît pas la situation, comme en témoignent les nombreuses questions posées, la reprise anaphorique du "Et pourquoi... ?" (l.10, l.10-11) et les occurrences du champ lexical de l'ignorance, de l'étonnement et du questionnement : "L'Ingénu, qui ne savait pas le latin" (l.8), "il s'étonna" (l.2), "demanda" (l.30). Cette page raconte ainsi le passage de la surprise et de l'interrogation à l'explication, puis à la conséquence de cette prise de conscience : la résolution de l'Ingénu, marquée par l'interjection "Oh bien !" (l.34), le conduit à parler à Versailles "à ce mons de Louvois" (l.33), dans une situation typique d'un conte où un personnage vient en aide à des personnes en détresse. Mais dans le cadre du conte philosophique, Voltaire glisse dans la parodie des contes traditionnels en prêtant à son personnage une naïveté caricaturale et en accentuant la rapidité de l'apprentissage de son héros, comme l'atteste la succession de phrases brèves lors de la formulation du projet de l'Ingénu : "Je vais à Versailles (...) ; je parlerai à ce mons de Louvois (...). Je verrai le roi, je lui ferai connaître la vérité (...) Je reviendrai bientôt pour épouser Mlle de StYves..." (l.34-37 ) La juxtaposition des propositions et l'emploi de l'adverbe "bientôt" pour une mission si délicate traduisent la naïveté et le zèle comiques du personnage, de même que la question saugrenue que lui prête Voltaire face aux protestants : "Et pourquoi ne le reconnaîtriez-vous pas ? Vous n'avez donc pas de marraine que vous vouliez épouser ?" (l.10-11). Enfin la réaction attribuée par l'auteur aux protestants achève le portrait d'un Ingénu à l'attitude peu commune voire ridicule : "Ces bonnes gens le prirent alors pour un grand seigneur qui voyageait incognito par le coche. Quelques-uns le prirent pour le fou du roi." (l.38) (...)

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement