Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Turpin Etienne, WEB Bridge

Extraits

[...] Ces points seront abordés de façon simple au chapitre suivant, de façon plus élaborée ensuite. Pour les chelems, c’est la loi des sept pièces qui est opérante. Elle s’applique évidemment quel que soit le fit, mineur ou majeur. LOI DES SEPT PIÈCES Le chelem doit être demandé dès que le camp détient : - le fit dans une couleur (huit cartes et plus) - sept pièces naturelles (As ou Roi) ou de coupe (singleton utile) Le lecteur sera certainement surpris de ces assertions ; sa première objection sera certainement : "Pourquoi faire fi des Dames et des Valets Je ne nie pas que sans leur renfort un contrat sera difficilement faisable ; mais je fais confiance aux probabilités qui indiquent qu’il sera très rare que votre camp ne dispose pas d’au moins une Dame (en première approximation une chance sur seize20). [...]


[...] Avec une majeure cinquième, la nommer : ou 1♠11. Avec une (ou deux) majeure(s) de 4 Cartes, Sans majeure, Chercher le fit : - Soutenir la majeure du partenaire dès qu’un fit apparaît : Par exemple : - sur avec trois Piques - sur avec quatre Cœurs - sur avec trois Piques Voir cependant plus loin sous la rubrique "bicolore majeur" le cas où l’on a cinq piques et quatre coeurs ou l’inverse Cette notation signifie : Ouest ; Est ; Ouest - Nommer une nouvelle majeure : - si elle est cinquième : dès le premier tour ; - si elle est quatrième, pas avant le second tour. [...]


[...] En revanche, au-dessus du niveau de 3SA, la nomination d’une nouvelle couleur (à saut ou non) est positive (fit et singleton ; manche sûre et espoir de chelem). Exemple 1 : 56 Il ne peut s’agir là de l’interrogative à 4SA déjà évoquée ; on ne peut interoger sur la force à l’atout quand aucun atout n’a été défini Sur le relais à le répondant nomme sa mineure 5ème. Celle-ci ne convient pas à l’ouvreur qui est faible en Cœur. On s’arrête à en probable fit 5-2. Exemple 2 : Cette fois, la couleur Carreau quatrième annoncée par le répondant sur l’interrogation à 2SA convient à l’ouvreur. [...]


[...] Ouvertures faibles au niveau de 2 (optionnel) Description : Deux pièces avec ou sans singleton : - Unicolore majeur (six cartes) : ou ; - Bicolore mineur-majeur ou : ouvrir deux crans en dessous de la majeure : . si la maj. est cœur ; si elle est pique. Développements : Le répondant ne cherche une manche que s’il a au moins deux pièces. Unicolore majeur : Conclusion à l’atout ou enchère relais pour déceler la couleur du singleton. Ce relais se fait dans la couleur au dessus sur l’ouv. de ; 2SA sur l’ouv de Dans le premier cas, un singleton à pique sera an- 184 noncé par l’enchère de 2SA pour des raisons d’espace. [...]


[...] Cette transformation est en fait naturelle. Car Roi et singleton ne sont que les deux faces d’une même pièce de monnaie ; ils représentent deux manières de contrôler le second tour et c’est bien pourquoi d’ailleurs ils se neutralisent quand ils sont l’un en face de l’autre (ce que nous avons appelé un singleton inutile)46. Même si le partenaire subodore qu’il s’agit d’un "faux" Splinter (par exemple, s’il est chicane dans cette couleur, il est improbable que son vis-à-vis soit singleton), il doit réagir normalement, c’est-à-dire comme sur un "vrai" 46 En mécanique quantique, on appellerait cela le principe d’exclusion de Pauli. [...]

sur 202

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement