Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

William Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : étude analytique

Résumé du commentaire de texte

Introduction

William Shakespeare (1564-1616) est considéré comme l'un des plus grands poètes, dramaturges et écrivains de la culture anglaise, sans oublier cependant qu'il a été aussi un comédien de grand renom à Londres pendant l'âge d'or du théâtre en Angleterre, sous le règne d'Élisabeth I. Figure éminente de la culture occidentale, il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires, ainsi que sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine.
La Tragique Histoire d'Hamlet, prince de Danemark est la plus longue et l'une des plus célèbres pièces de Shakespeare. Tragédie baroque, elle fut représentée pour la première fois en 1600. Hamlet, héros éponyme de la pièce, est pris à parti par le fantôme de son père qui lui demande de le venger : il accuse son frère de l'avoir assassiné pour s'emparer du pouvoir et de sa femme. En effet, au début de la pièce, le nouveau roi, frère du défunt roi, père d'Hamlet, vient d'épouser la femme de ce dernier.
Dans la scène 2 de l'acte III, Hamlet a recours à une ruse (il vient jouer une pièce) pour pousser son beau-père, le roi Claudius, à avouer le meurtre de son père.

I- Une scène spectaculaire

Dans cette scène, le procédé de théâtre dans le théâtre ou de mise en abyme confère une dimension spectaculaire destinée à séduire le spectateur qui, du temps de Shakespeare, n'est pas toujours très attentif.

a- Un procédé complexe

Les différentes composantes de la représentation théâtrale sont concernées par ce procédé novateur ()

...

Sommaire du commentaire de texte

IntroductionI) Une scène spectaculaireA. Un procédé complexeB. Une esthétique variéeII) La progression de l'intrigueA. L'acte d'accusationB. La découverte du coupableConclusion

Extraits du commentaire de texte

[...] - un auteur-metteur en scène , Hamlet C’est Hamlet qui a écrit le canevas de la pièce pour les comédiens, en fonction de l’effet qu’il veut produire sur son beau-père. On lui pose donc des questions, d’abord Ophélie (Va-t-il nous expliquer ce que l’on nous a montré ligne puis le roi (Connaissez-vous le sujet ? N’a-t-il rien qui puisse offenser ligne 14 ; Quel est le titre de la pièce ligne et il est à même de donner des explications (Cette pièce a pour sujet un meurtre commis a Vienne , lignes 17-18). [...]


[...] Partons ligne il avoue implicitement sa culpabilité, même si son geste peut également être interprété comme une marque de son innocence, ne pouvant être publiquement mis en accusation avec sa nouvelle épouse. Conclusion Cette scène souligne tout l’intérêt du procédé du théâtre dans le théâtre, procédé destiné à séduire le spectateur par sa dimension spectaculaire et à faire progresser l’intrigue. Elle peut être mise en parallèle avec la scène du fantôme dans laquelle le père d’Hamlet accuse Claudius de l’avoir empoisonné. [...]


[...] Il verse le poison dans les oreilles du dormeur. HAMLET Il l’empoisonne dans son jardin pour lui ravir ses états. Son nom est Gonzague, on peut 30 en lire l’histoire, elle est écrite dans l’italien le plus pur. Et maintenant vous allez voir comment le meurtrier se fait aimer de la femme de Gonzague. OPHÉLIE Le roi se lève ! HAMLET Quoi, effrayé par un tir à blanc ? LA REINE Êtes-vous souffrant, monseigneur ? LE ROI 35 Donnez-moi un flambeau ! Partons ! [...]


[...] Eh bien, au figuré. Cette pièce a pour sujet un meurtre commis a Vienne. Gonzague est le nom du duc, Baptista, celui de sa femme, et vous allez voir qu’il s’agit d’un joli tour de coquin, mais n’est-ce pas, peu importe ! 20 Votre majesté et nous qui avons la conscience pure, cela ne nous émeut pas. Que bronche le cheval blessé, nous notre col est indemne Entre Lucianus avec une jolie fiole de poison. Il se dirige vers le dormeur. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement