Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Alfred de Musset, "On ne badine pas avec l'amour"

Résumé de la fiche

Le théâtre n'est pas seulement un texte écrit, c'est un texte qui est censé être représenté sur scène. C'est un spectacle, l'étymologie grecque "théaô" signifie "je regarde". La contrainte de la représentation qui guide l'écriture du texte théâtral en suggère un mode de lecture particulier. Ainsi le lecteur est amené à s'imaginer spectateur pour percevoir le texte dans toute sa richesse ()

...

Sommaire de la fiche

I) Le mélange des genresII) Une pièce pour la lecture ?A. L'époque est le tempsB. L'actionC. Les lieux et les décorsD. Drame romantique ou "proverbe" ?III) Le mélanges des genres

Extraits de la fiche

[...] Mais le temps de Musset n'a pas besoin de plus de réalité dans un sens que le temps racinien dans l'autre. C'est un temps psychologique, souple, avec ses battements mécaniques parfois mais aussi ses alanguissements ses rêves suspendus (III, ses accélérations brutales (III, au rythme des pulsions passionnelles des protagonistes. Seul le baron marche avec une montre intérieure qui lui donne le temps écoulé (et les deniers dépensés) depuis la naissance de son fils et de sa nièce ; mais l'on sait que cette belle machine déraille par ailleurs complètement et ne bat plus qu'au rythme détraqué de sa propre vacuité. [...]


[...] L'action On ne badine pas avec l'amour n'est pas rectiligne et univoque. Elle est pleine, au contraire, d'équivoques et de retours en arrière, avec des reprises en sous-main, des cheminements parallèles et des courts-circuits, au gré des mouvements intérieurs, des intrigues croisées, des lettres interceptées, des véritables secrets et des faux-semblants. Peut-être y voit-on passer le souvenir troublé des drames personnels vécus par l'auteur. Drame romantique ou proverbe ? On s'aperçoit ainsi que la mise en scène réelle est presque impossible selon les critères du théâtre classique, puisque les trois unités ne sont absolument pas respectées. [...]


[...] Chez Musset, la souffrance amoureuse n'a pas besoin de paroxysmes expressifs pour que l'on comprenne son intensité. C'est là le classicisme du romantique Musset. Le mélange des genres : Musset reprend à son compte les grands principes du théâtre romantique formulés par Hugo. On ne badine pas avec l'amour mêle en effet le tragique et le comique, le sérieux et le burlesque. Cette répartition entre les différents registres se fait essentiellement à travers deux groupes qui permettent de classer les personnages de la pièce. [...]


[...] Elle est donc toujours renouvelée par les mises en scène, et le sens de l'énoncé varie selon l'interprétation de cette situation d'énonciation : c'est pourquoi on peut parler au théâtre de créations, même si les pièces jouées font partie depuis des siècles du répertoire théâtral. Le texte au théâtre n'est pas le seul signifiant. Il existe des signes qui échappent au texte et qui ressortissent au spectacle. Les didascalies nous rappellent en effet que le spectacle c'est aussi le décor, l'éclairage, le corps du comédien, son costume, ses attitudes, ses déplacements, ses mimiques, parfois la musique et la chorégraphie qui font le lien entre les scènes et en soulignent les temps forts. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement