Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Montesquieu, "Lettres Persanes", Lettre 30 : commentaire détaillé

Résumé du commentaire de texte

Nous allons maintenant étudier la lettre XXX (lettre 30 ndrl) des Lettres Persanes. Montesquieu, son auteur, partisan du mouvement des lumières du XVIIIème siècle, publie ce recueil de lettres qui est en réalité un roman épistolaire en 1721. Ce recueil s'inscrit dans un registre ironique et satirique, où les personnages du roman font la critique de ce qu'ils découvrent en France, laissant sous-entendre l'avis de l'auteur sur le sujet de leur correspondance. Nous pouvons nous demander quelle est la réelle critique que l'auteur cherche à mettre en valeur dans cette lettre. Pour répondre à cette interrogation, nous choisirons deux axes d'étude : la différence au centre des attentions dans un premier lieu, puis enfin, la banalité provoquant la perte de l'identité.

I ? La différence au centre de l'attention

A) Opposition des partis : L'étranger et les parisiens
- Le perse : étranger, culture et moeurs différents, bijoux et habits étrangers, visuel contrastant avec les autres habitants de la capitale.
- Les parisiens : supériorité numérique, dérangés, attirés et amusés par l'inconnu et la différence qui est source de divertissement. Exemple : « Les habitants de paris sont d'une curiosité qui va jusqu'à l'extravagance », « Si je sortais, tout le monde se mettait aux fenêtres »

B) L'habit fait le moine
Le perse est remarqué car il a des habits différents. C'est son accoutrement qui attire les parisiens, non sa personne ; en enlevant ses habits traditionnels, il est méconnaissable (« j'eus sujet de me plaindre [] un néant affreux ») ()

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement