Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Michel Leiris, "Le goût des larmes" tiré de l'oeuvre "L'Age d'Homme"

Résumé de l'exposé

Commentaire composé sur l'extrait "le goût des larmes" de Michel Leiris, extrait de l'ouvrage autobiographique L'Age d'Homme. Ce commentaire a été réalisé dans le cadre d'un bac blanc de français.

Sommaire de l'exposé

I) Un témoignage sérieuxII) Le sens de la comédie : entre innocence et duplicitéIII) Les enjeux du texte autobiographiqueConclusion

Extraits de l'exposé

[...] Cela fait partie de lui, de son identité. C’est donc une vue originale de l’identité. Est-on toujours sur d’être naturel si bien que l’auteur pour parler des moments ou était naturel ajoute, avec un adverbe d’insistance, vraiment naturel Michel Leiris n’oublie pas de se considérer comme un objet scientifique, ethnographique. Par la règle générale qu’il donne, il fournit un mode d’emploi : voilà comment je fonctionne Il essaie de toucher le lecteur par l’humain et l’aveu de défauts le plus souvent vertus, par exemple, le fait de ne pas être naturel. [...]


[...] Il y a ensuite le désir de se grandir aux yeux des autres, d’être conforme à ce que l’on attend de vous. La famille est montrée comme le déclencheur de cette vocation dramatique. C’est un monde clos qui se forge une identité, des règles personnelles : Dans ma famille on considérait la sensibilité comme une vertu La conjonction aussi marque la conséquence de cette idée sur l’enfant : il a voulu être en accord avec ce qu’on pensait de lui, ce qui, en définitive, est positif car il a voulu être vertueux. [...]


[...] Il est à la fois très personnel et universel. Son goût du théâtre explique un certain exhibitionnisme. [...]


[...] L’extrait proposé est donc, de nouveau, un miroir, une mise en abîme du travail autobiographique. CONCLUSION On peut signaler l’audace de l’auteur qui parle ouvertement de ses travers. On peut dire que l’importance de l’enfance et de la conscience de celui-ci dans la construction de la personnalité joue un rôle important pour Leiris. Ce texte fait écho à l’œuvre en enter (L’âge d’Homme) car il se définit comme quelqu’un qui aime la violence, les larmes, et qui se situe toujours entre le plaisir et la souffrance. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement