Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Molière, "L'Avare" : "Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde" (I, 5)

Résumé du commentaire de texte

L'argent est un outil irremplaçable dans les fonctions d'échange qui fondent la société. Sa qualité de mesure rationnelle de la valeur des biens, sa fluidité qui lui permet de se transformer en toute chose, expliquent l'importance qu'il a prise dans la vie des individus qui ne peuvent en faire abstraction. Valère, dans L'Avare de Molière affirme ironiquement : « Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde », traduisant ainsi l'idée fixe d'Harpagon. Nous pouvons nous interroger sur le poids de cette phrase dans la comédie.
Toute l'action et toutes les préoccupations des personnages sont orientées par ce désir d'argent. Est-ce à dire qu'il représente, même si c'est sur le mode de la satire, la fin de l'existence et qu'il peut se substituer à « toutes les choses du monde » ? Pourtant l'argent n'est en soi qu'un médiateur, vide de signification, tant qu'il n'est pas échangé contre des objets dont il mesure la valeur. Nous verrons comment il se charge d'une importance démesurée dans la pièce de Molière. Mais nous verrons aussi qu'il n'est conçu par la plupart des personnages que comme un outil d'échange subordonné à des fins désintéressées. Enfin, nous montrerons comment l'argent, par sa double nature, matérielle et virtuelle sollicite l'imaginaire au point d'abolir la réalité.

I) L'argent est un objet irremplaçable qui vaut plus que tous les autres

A) L'argent est un objet précieux au XVIIème siècle dans la mesure où il est une substance précieuse, d'or ou d'argent, et donc en soi, objet de fascination. C'est sa cassette pleine de 10000 écus d'or qui déclenche une crise aiguë d'avarice chez Harpagon. Les autres réalités financières auxquelles il s'adonne semblent plus déterminées par la lésine que par la cupidité. Il veut marier sa fille « sans dot », organiser un banquet sans vin ni mets savoureux, priver ses chevaux de nourriture ()

...

Sommaire du commentaire de texte

Analyse du sujetIntroductionI) L'argent est un objet irremplaçable qui vaut plus que tous les autresA. Les écus d'or d'Harpagon. La thésaurisationB. L'argent donne le pouvoirC. L'argent et les valeurs moralesII) Un outil d'échange subordonné à des fins désintéresséesA. L'argent sert les sentimentsB. Le pouvoir de l'argent dépend de son détenteurC. Le don / La générositéIII) L'argent, l'imaginaire et l'illusionA. L'avarice et l'illusionB. La comédieC. La folie

Extraits du commentaire de texte

[...] L'avare vit ainsi dans un univers entièrement factice, où son pouvoir est, pour paraphraser le domestique offensé une idée, un fantôme, une façon de pouvoir L'argent est plus précieux que toutes les choses du monde pour le seul Harpagon, qui, de la marotte, sombre dans la chimère, et la folie. Le vol de sa cassette est le choc qui le fait basculer dans la paranoïa et révèle à quel point le seul amour qu'il soit capable d'éprouver est renfermé dans sa cassette, enfouie dans son jardin. [...]


[...] La formule l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde doit s'entendre dans les deux sens du mot valeur : - Sens économique : Caractère mesurable d'un objet en tant que susceptible d'être échangé, désiré (prix). Sens économique du mot. Qualité d'un bien, d'un service, fondée sur son utilité (valeur d'usage), sur le rapport de l'offre et de la demande (valeur d'échange), sur la quantité des facteurs nécessaires à sa production (valeur travail). - Sens moral : Caractère de ce qui répond aux normes idéales de son type, qui a de la qualité. Qualité estimée par un jugement (jugement de valeur). L'argent est précieux en tant que substance métallique (les écus d'or d'Harpagon). [...]


[...] Valeur d'échange universelle, il se charge lui-même de tous les biens que l'on désire, et dispense de leur acquisition. On le voit bien avec Harpagon : ce qu'il croit être son rayonnement n'est que celui des écus d'or qui agissent pour lui comme à distance, sans se consumer, pour lui fournir l'image de lui-même qu'il désire voir. Il se présente comme un père vigilant qui sait ce qu'il faut à ses enfants, en mariant Elise sans dot et Cléante à une riche veuve. [...]


[...] Valère, dans L'Avare de Molière affirme ironiquement : Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde traduisant ainsi l'idée fixe d'Harpagon. Nous pouvons nous interroger sur le poids de cette phrase dans la comédie. Toute l'action et toutes les préoccupations des personnages sont orientées par ce désir d'argent. Est-ce à dire qu'il représente, même si c'est sur le mode de la satire, la fin de l'existence et qu'il peut se substituer à toutes les choses du monde ? [...]


[...] Le pouvoir de l'argent n'existe pas sans la justice et la confiance qui fondent la valeur de l'argent en tant que monnaie d'échange. L'argent ne peut empêcher l'exercice du libre-arbitre des partenaires de l'échange. L'échange de biens implique le don. Marcel Mauss a montré comment dans les sociétés primitives le don était le principe même des relations sociales. La splendeur des cadeaux et des sacrifices consentis en faveur de ses hôtes conférait au donateur une supériorité sociale et morale qui ne pouvait s'équilibrer qu'au prix d'un contre-don plus spectaculaire. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement