Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Corneille, "L'illusion comique", Acte II scène 8 : commentaire

Résumé du commentaire de texte

Les trois niveaux d'action dramatique entretiennent des analogies telles que l'enchâssement est gommé et avec lui, la frontière illusion/réalité, la frontière passé/présent.

Cette mise en abyme est donc une spectaculaire démonstration de la puissance d'illusion que recèle l'art dramatique (puisque père et spectateurs sont pareillement piégés) et constitue un éloge convaincant du théâtre à une époque où l'Église considère encore la comédie comme une incitation à la débauche et les comédiens comme des impies !

But : raccommoder le public avec le théâtre ()

...

Sommaire du commentaire de texte

I) Une scène d'intrigue amoureux : du soupçon à la vengeanceA. La structureB. Une progression très rapide : Clindor, l'homme à abattreII) Qui manipule qui ? Adraste une dupe en puissanceA. Le paradoxe Adraste, du déni à l'aveu d'impuissanceB. Lyse, un autre metteur en scène (Adraste instrumentalisé par Lyse)Conclusion

Extraits du commentaire de texte

[...] Une progression très rapide : Clindor, l'homme à abattre. II- Qui manipule qui ? Adraste une dupe en puissance. Le paradoxe Adraste, du déni à l'aveu d'impuissance. Lyse, un autre metteur en scène (Adraste instrumentalisé par Lyse) La structure met en valeur le métamorphose rapide des sentiments d'Adraste qui évolue du soupçon (étape au dépit (étape à la planification de la vengeance (étape c). [vers 565-576] Ressentiment d'Adraste à l'égard de Clindor. Soupçons qu'il minore que Lyse fait mine de trouver infondés. [...]


[...] Vers 586 Il se dit gentilhomme, et riche ce qui sera confirmé dans le monologue qui suit (scène Il se dit riche et noble, et cela me fait rire; Si loin de son pays, qui n'en peut autant dire? Cette fable et d'autant plus offensante pour elle, que c'est cette discrimination sociale fait sa disgrâce et fait préférer à Clindor, Isabelle à Lyse. Je ne suis que servante : et qu'est-il que valet? (scène (symétrique du vers 570, scène 8). [...]


[...] Or, Adraste fondait ses assurances (il obtiendrait la mai d'Isabelle) sur deux propositions contraires. (vers 569) Je sais ce que je suis, et ce qu'est Isabelle (vers 570) Et crains peu qu'un valet me supplante auprès d'elle Isabelle ne pouvait aimer Clindor. Clindor n'est qu'un maraud (vers 583) Le parallélisme (vers 569) fonde la parité sociale et écarte en principe les risques de mésalliance. Ces certitudes détruites, Adraste n'a plus que la violence à sa disposition pour s'imposer à Isabelle, d'où : Adraste Mais écoute, il me faut obliger tout à fait (vers 600) VENGE- MOI [vers 601-609] Planification de la vengeance/ Conspiration sceller par le diamant Exécution prévue pour le soir même. [...]


[...] A partir de cette scène, on peut voir qu'il y a un conflit entre le mariage arrangé de Adraste et Isabelle, et le mariage d'amour entre Clindor et Isabelle. Cette dernière est donc courtisée par trois hommes : Matamore, Adraste et Clindor (son amant). On peut donc dire que cette scène est une comédie romantique. Par ailleurs, Lyse veut se venger de Clindor, elle utilise alors Adraste pour arriver à ses fins. On peut dire que Lyse a le plein pouvoir sur la destiné des personnages tout au long de la pièce, elle s'apparente donc à un dramaturge comme Corneille et Alcandre (mise en abyme). [...]


[...] ADRASTE ADRASTE (vers 570) Je crains peu qu'un valet me Trop ingrate beauté, déloyale, insensée, supplante auprès d'elle Tu m'oses donc ainsi préférer un maraud coupable : Clindor coupable : Isabelle Les confidences sont en effet d'une grande brutalité, à la mesure de la blessure d'amour- propre que Lyse a reçue (scène 9). Elle ne cherche nullement à ménager Adraste. Formulations qui soulignent l'exclusivité et l'intensité de la passion entre Clindor et Isabelle. Ce n'est plus que pour lui qu'Isabelle soupire Que jamais feux naissants n'eurent tant de vigueur Qu'ils meurent l'un pour l'autre, et n'ont qu'une pensée hyperboles fusion réciprocité Dans les révélations, Lyse prend toutefois soin de charger Clindor, Isabelle se retrouvant, à travers la périphrase cette pauvre abusée en position de victime. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement