Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

L'Homme sauvage et l'Homme civilisé, Jean-Jacques Rousseau

Résumé du commentaire de texte

Ce texte nous propose une réflexion sur l’homme. Plus précisément, en opposant l’homme de la nature à l’homme civilisé, Rousseau tente de montrer en quoi la vie en société a transformé le cœur de l’homme, ce qui pourra permettre de comprendre l’origine des maux dont souffre la société. Sont-ils dus à la nature de l’homme ou bien au développement des relations humaines ? Pour résoudre ce problème, Rousseau va commencer par décrire ce que pourrait être une vie sauvage, naturelle, étrangère à la société (l.1 à l.7). On y voit alors une attitude fort simple. L’homme sauvage serait un animal paisible, rapidement satisfait et non belliqueux. La nature semble donc nous avoir destinés à une vie simple et pacifique. Or le contraste et saisissant si nous observons la vie de l’homme civilisé. La suite du texte (l.7 à la fin) présente justement la vie en société avec ces maux : ceux-ci ne sont pas attribués à la nature humaine, parfaitement innocente, mais plutôt à la logique qui fonctionne au cours des relations sociales.
Ainsi le texte permet-il d’apprécier la valeur de l’apport de la civilisation, de juger en quoi celle-ci est responsable des problèmes qu’elle connait. Reste que l’on pourra se demander jusqu’à quel point le tableau brossé par Rousseau est juste et complet. La société, en effet, n’est-elle pas plutôt le remède apporté à une violence bien naturelle ? Et cette logique du désir tant condamné par l’auteur ne pourrait-elle pas être appréhendée positivement comme source d’épanouissement de l’homme au sein de la société ?

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement