Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Léry, "Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil", Chapitre 13 : "Des arbres, herbes, racines et fruits exquis que produit la terre du Brésil" : commentaire

Résumé du commentaire de texte

Le Brésil fut découvert par le Portugais Pedro Álvares Cabral en 1500, mais sa colonisation débuta réellement dans les années 1530. La France essaya aussi de s'implanter au Brésil à partir de 1560 car il s'agissait d'une zone commerciale très importante, notamment à cause de la profusion sur cette terre d'arbres « couleur de braise » dont on tire un pigment rouge très durable qui était particulièrement prisé dans l'Europe du XVIème siècle. C'est de ces arbres que vient le nom de Brésil.
Après une première victoire contre les Portugais, les Français envoient en 1555 pour maîtriser le territoire, et surtout la mer, six cents colons dirigés par Villegagnon, un protestant. Jean de Léry [1536-1613] rejoint Fort-Coligny en 1557, en tant que cordonnier avec une dizaine d'autres protestants. Mais Villegagnon abjure le protestantisme, redevient catholique, et persécute les protestants présents avec lui dans la colonie, dont Jean de Léry. Les protestants sont contraints de quitter le camp français et se réfugient durant huit mois parmi les Indiens Tupinambas, avant de pouvoir reprendre un bateau pour la France.
De retour en France, Jean de Léry devient pasteur protestant et est particulièrement marqué par le massacre de la Saint-Barthélémy (1572) et les guerres de religion entre catholiques et protestants. Vingt ans après son séjour au Brésil, Jean de Léry publie le récit de son expérience dans son Histoire d'un voyage en la terre du Brésil (1578). Il y décrit la vie, les moeurs et les coutumes des Indiens Tupinambas, tout en gardant en mémoire les drames de la Saint-Barthélemy, à laquelle il fait allusion par exemple dans la description du cannibalisme des Tupinambas, selon lui moins condamnable que celui des catholiques envers leurs frères protestants pendant les guerres de religion. Le chapitre 13 rapporte une conversation qu'eut prétendument Jean de Léry au Brésil avec un vieillard Tupinamba, chapitre dont l'inter-titre met en avant les qualités de cet Indien : « Colloque de l'auteur et d'un sauvage montrant qu'ils ne sont si lourdauds qu'on les estimait. »
Problématique de lecture : Jean de Léry se contente-t-il dans ce passage de faire un éloge des Tupinambas, comme cet inter-titre du chapitre le laisse croire ? (...)

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement