Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

La Fontaine, "Les Obsèques de la Lionne" : étude analytique

Résumé du commentaire de texte

Etude analytique de la fable de Jean La Fontaine intitulée Les Obsèques de la Lionne.

Extraits du commentaire de texte

[...] Nouvelle dénonciation satirique de l’auteur. La morale explicite (vers 52 à 55) Ce qui était implicite durant tout le récit est clairement énoncé ici. La Fontaine dénonce l’hypocrisie des courtisans mais aussi la vanité et la naïveté des monarques, somme toute : A partir du moment où le mensonge plaît au roi, celui-ci y croira ! On note un changement des temps verbaux : l’auteur s’adresse au lecteur sur un mode impératif et, audacieux, jette un voile en s’attaquant à la puissance et à l’intégrité du monarque. [...]


[...] On peut ainsi comparer les conceptions que La Fontaine se fait de la cour de Louis XIV avec celles évoquées dans La Cour de Lion (livre VII, fable et Les Animaux malades de la peste (livre VII, fable 1). Composée de 55 vers et alternant octosyllabes et alexandrins, les modifications de longueur des vers de cette fable soulignent les étapes du récit, les éléments majeurs y étant évoqués dès le titre. Cette fable obéit à un schéma narratif simple et rigoureux bien que son auteur l’ait construite comme une pièce de théâtre, une comédie constituée de cinq parties : - vers 1 à 16 : premier acte de la comédie. Il s’agit d’une introduction, sorte de situation initiale. [...]


[...] Jean de La Fontaine est le fabuliste le plus connu en France. Dans la seconde moitié du XVII siècle, il publie plusieurs recueils de fables qui connaîtront un vif succès. Il y fait une critique sociale et universelle de l’homme à travers les animaux ; ce qui lui permet d’éviter la censure. D’après lui, la fable est un moyen d’instruire tout en plaisant, ce qui en fait une œuvre fidèle à l’idéal classique. Dans les fables, les hommes sont souvent représentés par des animaux. [...]


[...] Les obsèques de la Lionne Recueil : II, parution en 1678. Livre : VIII. Fable : 14, composée de 55 vers. La femme du Lion mourut : Aussitôt chacun accourut Pour s’acquitter envers le Prince De certains compliments de consolation Qui sont surcroît d’affliction. Il fit avertir sa Province Que les obsèques se feraient Un tel jour, en tel lieu ; ses Prévôts y seraient Pour régler la cérémonie Et pour placer la compagnie. Jugez si chacun s’y trouva. Le Prince aux cris s’abandonna, Et tout son antre en résonna. [...]


[...] Amusez les Rois par des songes, Flattez-les, payez-les d’agréables mensonges, Quelque indignation dont leur cœur soit rempli Ils goberont l’appât, vous serez leur ami. Rugir en leur patois : pour La Fontaine, ironique, les langages des courtisans ressemblent à des patois. Parêtre : paraître, mais La Fontaine l’utilise sous cette forme pour la rime. Salomon : troisième roi d’Israël, fils de David, célèbre pour sa sagesse. A sa mort, le royaume sera divisé en deux parties : Juda et Israël. Chétif : méprisable. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement