Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Montaigne, "Essais", Livre I chapitre 31 : "Des cannibales" : "Or je trouve, pour revenir à mon propos..." : commentaire

Résumé du commentaire de texte

La littérature antique a abordé le thème du sauvage avec des historiens grecs comme Hérodote et Thucydide ou latins comme Tacite. Cette tradition est renouvelée à l'époque de Montaigne (1533-1592) par les découvertes récentes d'explorateurs français comme Villegagnon, qui débarque en 1555 au Brésil, alors appelé "France antarctique", et tente de s'y établir. Plusieurs récits évoquant ce pays sont alors rédigés comme les Singularités de la France antarctique (1557) du catholique André Thevet ou l'Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil (1578) du protestant Jean de Léry. Montaigne écrit pour sa part le chapitre 31 du livre I des Essais en 1579 et lui donne pour titre "Des cannibales", terme qui vient de cariba, mot de la langue arawak parlée par les Taïnos que Christophe Colomb a découvert lors de son premier séjour sur l'île d'Hispaniola (aujourd'hui l'île d'Haïti) et qui signifiait de manière positive "brave", "fort". Le mot cariba (et sa variante caniba) est ensuite employé par les Européens pour évoquer de manière neutre les habitants des Antilles (d'où ensuite le terme "caraïbe"). Or, comme certains étaient anthropophages, le mot a rapidement désigné, par extension et dans une acceptation négative, tous les anthropophages - ou supposés tels - du Nouveau Monde sans distinction d'origine, avant de se répandre en Europe sous la forme cannibale dans le sens exclusif de "sauvage" mangeur d'homme. Dans le chapitre "Des cannibales", Montaigne évoque pour sa part les Tupinambas, Indiens du Brésil présentés de manière négative comme des cannibales depuis le récit de Thevet. Après avoir montré la nouveauté extraordinaire des terres récemment découvertes par Villegagnon, l'auteur considère la barbarie que les Européens prêtent à cette nation et développe une analyse sur les termes de "sauvages" et de "barbares", pour en venir ensuite à la relation que les hommes entretiennent avec la nature. Comment cette réflexion lexicale prépare-t-elle le renouvellement du concept de cannibalisme, à l'oeuvre dans ce chapitre, et s'inscrit-elle de manière originale dans la pensée humaniste du XVIème siècle ? (...)

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement