Docs-en-stock.com

Plus d'infos sur l'auteur

Etudiante
Niveau
Etude suivie
psychologie
Ecole, université
UPJV Amiens

Plus d'infos sur le doc

Littérature

Commentaire de texte : Jean de La Bruyère, Caractères, IX - « Des Grands », « Pamphile », 1696

Date de publication
Date de mise à jour
2011-08-23
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
3 pages
Niveau
Téléchargé
2 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
4 3
3 réactions
4
réagissez !

Commentaire de texte : Jean de La Bruyère, Caractères, IX - « Des Grands », « Pamphile », 1696

Portrait
Présence de l'auteur
Résumé du commentaire de texte

Le texte proposé, intitulé « Pamphile » fait partie « Des Grands », publié en 1696 dans le recueil Caractères. Cette œuvre regroupe un ensemble de maximes et de portraits écrits par le moraliste Jean de La Bruyère, célèbre grâce à ce recueil. Le texte auquel nous allons nous intéresser est en fait un portait brossé de la société : le Pamphile, homme qui ne vit que par son apparence et qui se révèle être faux. Ainsi, nous nous intéresserons aux moyens qu'utilise l'auteur pour dénoncer la société du XVIIème et donc la cour du roi soleil. Pour cela, nous nous pencherons tout d'abord sur le portrait brossé du Pamphile, puis sur le message et la dénonciation dont l'auteur veut faire part aux lecteurs.

[...] Nous pouvons ainsi conclure que notre moraliste La Bruyère brosse ici le portrait du Pamphile, homme outrecuidant, imbu de sa personne et faux. Ce portrait humoristique (caricature) repose sur l'ironie et a pour principal but de dénoncer la société du XVIIe, en particulier la bourgeoisie. L'auteur nous fait donc dans cet extrait une satire : castigat ridendo mores (châtier les mœurs par le rire), Molière. Il n'est pas le seul à utiliser ce type de procédé pour dénoncer la société, nous pouvons par exemple nous intéresser à un moraliste très connu : Jean de La Fontaine. [...]


[...] Dans un second temps, nous pouvons comprendre par s'en enveloppe que le Pamphile se sert de sa grandeur, sa dignité etc, pour se fabriquer une sorte de carapace, de protection, comme si il voulait se cacher derrière cette carapace de grandeur, ou compenser un manque. Nous pouvons ainsi conclure, pour cette première partie, que le Pamphile est un être outrecuidant, prétentieux, imbu de sa personne, qui se croit grand, et qui par dessus tout, est faux et hypocrite. En effet, tout est faux chez lui : ses attitudes, ses paroles et surtout sa grandeur. [...]


[...] Commentaire de texte : Jean de La Bruyère, Caractères, IX Des Grands Pamphile Le texte proposé, intitulé Pamphile fait partie Des Grands publié en 1696 dans le recueil Caractères. Cette œuvre regroupe un ensemble de maximes et de portraits écrits par le moraliste Jean de La Bruyère, célèbre grâce à ce recueil. Le texte auquel nous allons nous intéresser est en fait un portait brossé de la société : le Pamphile, homme qui ne vit que par son apparence et qui se révèle être faux. [...]


[...] De plus, l'impression de grandeur est présente tout au long du texte, on a : l'élévation de sa voix grandeur (l.6 et grand (l.15), Grand (avec majuscule, on parle d'une personne) (l.16 et 26). On peut voir, dans le premier paragraphe que Pamphile est un personnage solennel, effectivement, ce dernier reçoit donne audience congédie (l.4) les autres, il les accepte ou non, selon son bon vouloir, il se prend pour un roi, un empereur, quelqu'un d'important honnêteté impérieuse (l.5) qui lui donne de l'importance), ce qui, entre autre, nous rappelle le désir de grandeur. [...]

Plus vendu(s) en littérature

Les mouvements littéraires

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  03/07/2008   |  fr   |   .pdf   |   8 pages

«Une fiche sur les mouvements littéraires très complète.»

Louis Aragon, "Radio Moscou" : commentaire

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche   |  20/07/2009   |  fr   |   .doc   |   2 pages

«IntroductionI) Une musique patriotiqueII) Chanson de geste moderneIII) Matière sonore du poèmeConclusion.»

«Louis Aragon, écrivain, poète, romancier et journaliste français du XXe siècle.
Il a été un des créateurs du surréalisme (mouvement artistique qui se propose d'exprimer par l'art le fonctionnement réel de la pensée).
Il...»

Mieux noté(s) en littérature

La Peste,Camus Le prêche de Paneloux

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Commentaire de texte   |  13/07/2011   |  fr   |   .doc   |   1 page

«I- La force persuasive du prêche. II- Interprétation du prêche. III- La position de Camus.»

«A) Les indice de distanciation l. 1 « période »= terme inapproprié car désigne le sermon= terme ironique qui marque la distance entre Paneloux et Camus l. 16 « subtilité qui fut très appréciée » ironique car le discours qui suit est tout sauf subtile l. 37 manque de respect « discrètement-...»

"L'Etranger" - Albert Camus: quelles sont les raisons du malaise vécu par le lecteur ?

 Philosophie & littérature   |  Littérature   |  Fiche de lecture   |  23/01/2012   |  fr   |   .odt   |   2 pages

«I. Une écriture désincarnée. A/ La découverte d'une intériorité. B/ Une rupture avec les codes traditionnels du roman. C/ Le degré 0 de la conscience. II. ... pour un héros désincarné. A/ L'indifférence totale de Meursault. B/ Une logique déconcertante. C/ La lucidité comme nouvelle valeur.»

«Première personne et temps de l'écriture ⁃ l'écriture tend vers le journal intime : omniprésence du «je» + focalisation interne (narrateur = perso) + absence des informations type du roman (situation, personnages) ⁃ marqueurs temporels : «hier», «aujourd'hui», « demain »...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement