Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

François Jacob, "Le jeu des possibles", extrait : commentaire de texte

Résumé du commentaire de texte

- Mettre en relief l'enjeu et le cheminement du texte

Selon François Jacob, la croyance en général est un gouffre dangereux dans lequel nous nous enfonçons. Dans l'obscurité de ce dernier nous nous égarons et, en pensant voir enfin la lumière, nous refusons l'idée d'un chemin différent ou pire, l'idée de nous être perdus. Nous sommes donc sources de destructions à cause de nos croyances, qui relèvent d'une vérité subjective que nous tentons de faire passer pour absolue. Il oppose par conséquent tout danger à celui du sophisme, rien n'est aussi dangereux que de se penser source d'une vérité unique et absolue relative à tout Homme. Il appuie cette idée en utilisant une litote et en souhaitant commencer sa phrase deux fois de suite par le néant, il englobe en fait tout : toutes les destructions qui se sont déroulées jusqu'à présent et qui se passeront dans le futur sont dues à nos croyances, à l'idée irréversible que nous nous faisons du bien, du mal, du vrai, du faux

Dans un premier moment, François Jacob justifie sa thèse par deux constatations qu'il nous fait passer pour vérités générales. Ainsi, « tous les crimes de l'Histoire » sont le résultat de nos fausses croyances. En pensant dire vrai dans chacun des camps qui s'opposent, les belligérants réfutent l'idée de la vérité dans le camp adverse. Nous pourrons donc parler des guerres de religion ou bien même d'une querelle entre voisins ()

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement