Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Voltaire, "Candide", Chapitre 19

Extraits de la fiche

[...] Un récit vivant, réaliste B. La situation de l'esclave C. Les réactions de Candide La dénonciation de l'esclavage par l'ironie Voltaire ne critique pas directement l'institution de l'esclavage, il utilise ici l'arme de l'ironie, ce qui rend sa dénonciation encore plus virulente. L'ironie consiste ici à juxtaposer des éléments contradictoires en faisant croire qu'ils sont compatibles alors qu'ils ne le sont pas pour démontrer à la fois la cruauté des pratiques de l'esclavage mais aussi l'absurdité de ses fondements. A. [...]


[...] Comment se marque cette révolte de Candide ? Les exclamations qui sont des reproches directs, adressés à Pangloss : " Oh Pangloss ! " + " Ton optimisme " ; ce qui signifie que Candide prend de la distance par rapport à cela ton ; il n'associe plus l'Optimisme à sa propre pensée. Un vocabulaire péjoratif : " rage " et " abomination " ; pour montrer le jugement, la condamnation. L'affirmation et la détermination de Candide : " C'en est fait le verbe " falloir " et " je renonce Mais cette remise en cause ne se retrouve que dans ses paroles, mais pas dans ses actes. [...]


[...] C'est une présentation du fonctionnement de l'esclavage sous la forme d'un raisonnement de froide logique : absence de sentiments marquée par la passivité du personnage j'attends " c'est l'usage exposition du fonctionnement de l'esclavage par l'évocation du commerce triangulaire, dont les 3 éléments sont présents : l'Afrique : " Guinée " ; " Europe " ; l'Amérique : " Surinam enchaînement logique des explications, souligné par l'enchaînement presque mécanique des propositions, construites sur un parallélisme de construction quand nous on nous " 2 fois) et renforcé par un rythme ternaire des propositions. Tout s'explique sans qu'aucun commentaire ne soit fait. Banalisation de l'horreur : décalage entre le crime est le châtiment, exagération dans le passage du " doigt " à la " main " (Voltaire fait ici allusion au Code noir mis en place dès Louis XIV qui synthétise les principes de l'esclavage et reprend les sanctions possibles). [...]


[...] Dans l'image qui est donnée de la religion Un décalage entre les paroles de la Bible et leur application dans la vie quotidienne : Bible : " nous sommes tous enfants d'Adam " cousins issus de germains " ; c'est une insistance sur l'idée de famille et d'égalité. Réalité sociale : " maîtres " seigneurs " ; c'est une inégalité sociale. L'utilisation d'un raisonnement logique par l'esclave, qui montre un décalage entre la vision que l'on a des esclaves (être inférieur) et la capacité de l'un d'entre eux à mettre ici en place un raisonnement logique fondé sur la raison. [...]


[...] C'est un moyen pour Voltaire d'insister sur l'horreur de cette situation : il montre la réalité telle qu'elle est pour faire réagir le lecteur de manière à ce qu'il condamne comme lui cette institution encore très importante au XVIII ème siècle. Il ne faut cependant pas négliger la dimension plus émotionnelle du texte, principalement représentée par les réactions de Candide : l'utilisation du registre pathétique est également un moyen pour Voltaire de dénoncer l'esclavage. II) La dénonciation de l'esclavage par l'utilisation du registre pathétique Ce registre est une autre arme utilisée par Voltaire, pour dénoncer l'esclavage, et son horreur. Le but étant de faire réagir le lecteur sur le plan des émotions, en insistant sur l'horreur de la, situation. A. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement