Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Extraits
  • Descriptif
  • À propos de l’auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Charles Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", "Causerie"

Résumé de la fiche

Recueil poétique de Charles Baudelaire (1821-1867), Les Fleurs du Mal fut publié à Paris en 1857. Il donna lieu à un procès en août 1857 pour « outrage à la morale religieuse » ainsi qu'à « la morale publique et aux bonnes moeurs ».

Le poète fut condamné à 300 francs d'amende et à la suppression de six poèmes (qui seront publiés dans le Parnasse satyrique du 19ème siècle, à Bruxelles, en 1864, avant d'être repris avec d'autres pièces de circonstance dans Les Épaves).

Le 6 novembre, il écrit à l'impératrice pour tenter d'atténuer le jugement, suite à quoi, son amende est réduite à 50 francs par le garde des Sceaux. Cette oeuvre majeure fut lentement mûrie par Baudelaire qui, dès 1840, parle de ses « Fleurs singulières » ()

...

Sommaire de la fiche

IntroductionI) La structure du poèmeA. Un poème qui se dégage des règles strictes du sonnet marotiqueB. mais restant néanmoins soumis à la traditionII) La tristesse engendrée par la femme : les deux quatrainsA. La montée de la tristesse : le premier quatrainB. Des dégâts importants : le deuxième quatrainIII) La souffrance du poète : les deux tercetsA. La description du carnage : le premier tercetB. Une demande d'"euthanasie" affective : le deuxième tercetConclusion

Extraits de la fiche

[...] T E X T E 1 Vous êtes un beau ciel d’automne, clair et rose ! Mais la tristesse en moi monte comme la mer, Et laisse, en refluant, sur ma lèvre morose Le souvenir cuisant de son limon amer - Ta main se glisse en vain sur mon sein qui se pâme ; Ce qu’elle cherche, amie, est un lieu saccagé Par la griffe et la dent féroce de la femme. Ne cherchez plus mon cœur, les bêtes l’ont mangé. [...]


[...] - au vers 14, le verbe calciner (brûler totalement) insiste sur la demande de fin du calvaire, accentuée par la métaphore du cœur : ces lambeaux. Conclusion Ce poème met en présence deux grandes forces antagonistes, le Spleen et l’Idéal. Soulignant la souffrance du poète, il n’est pas sans rappeler un autre poème des Fleurs du Mal, Chant d’automne, véritable chant plaintif demandant de l’aide contre le malheur et l’horreur. Mais ici, le poète souhaite voir ses souffrances amoureuses abrégées par la femme, objet même de son tourment. [...]


[...] Grâce à un petit bavardage sans prétention, Baudelaire aborde ici le thème du spleen causé par une femme. La structure du poème Un poème qui se dégage des règles strictes du sonnet marotique Ce poème revêt la forme d’un sonnet, classiquement composé de la succession de deux quatrains et deux tercets. Il la modifie néanmoins. C’est un sonnet irrégulier : les vers sont des alexandrins mais les césures ne sont pas régulières (par exemple, au vers 1 : au vers 6 : au vers 11 : pas de césure) et la structure des rimes est bouleversée. [...]

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement