Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Claude Nuridsany et Marie Pérennou, "Microcosmos" : analyse cinématographique

Résumé du commentaire d'oeuvre

Dès 1928 Jean Painlavé fut considéré comme l'un des pères fondateurs du cinéma scientifique. Il oeuvra pour l'exactitude descriptive de ses sujets mais aussi par un désir profond de partager son émotion et son émerveillement face aux « mystères » de la nature. Nuridsany et Pérennou ont suivi une démarche similaire pour réaliser Microcosmos. Les insectes, filmés au plus près sont présentés à travers le prisme humain et dévoilent leur étrange physionomie. Ils sont tour à tour incroyables, effrayants ou hallucinants tout comme ces êtres à l'allure difforme visible dans le film Freaks de Tod Browning. La séquence de la coccinelle aux sept points est autonome, elle est basée sur une structure cohérente, originale et une analogie est proposée avec le labyrinthe de Dédale. Quelques différences et similitudes de la séquence peuvent aussi être mises en évidence en comparaison au baiser de l'escargot. Enfin nous verrons quels sont les codes cinématographiques choisis par les réalisateurs pour assurer la cohérence de la séquence ()

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement