Docs-en-stock.com
  • Résumé
  • Sommaire
  • Descriptif
  • À propos de l'auteur
  • Lecture
 

100% garanti

satisfait ou remboursé

Les zones actives convergentes intracontinentales : les plaques eurasienne et africaine

Résumé du cours

La subduction, à l'origine du mouvement des plaques en tirant en profondeur une plaque océanique devenue plus dense que l'asthénosphère sur laquelle elle repose, peut entraîner, si sa vitesse est supérieure à celle de l'accrétion océanique au niveau de la dorsale, l'entrée en collision des croûtes continentales des deux marges océaniques. Il en résulte donc, à priori, une fermeture de l'océan qui les séparait ; une disparition (ou un enfouissement) des paléotraces de son ouverture (fossé d'effondrement l'origine de la marge passive) ; des matériaux de la croûte océanique tant lors de sa formation (dorsale) qu'après subduction (métamorphisme) et des modifications des lithosphères continentales en collision du fait des nouvelles contraintes compressives subies.

La poursuite d'une convergence après collision explique la persistance d'activité sismique et volcanique. La zone active séparant les plaques eurasienne et africaine est-elle explicable par une collision ? Y existe -t-il des traces d'une éventuelle histoire océanique et/ou de modifications post-collisionnelles ?

...

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement