Plus d'infos sur l'auteur

étudiant
Niveau
Grand public
Etude suivie
histoire...
Ecole, université
Université...

Plus d'infos sur le doc

Date de publication
23/05/2012
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Téléchargé
3 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
3 réactions
3
réagissez !

Le rôle des communications pendant la Première Guerre mondiale

  1. Les différents moyens de communication pendant la Première Guerre mondiale
    1. Le téléphone
    2. La T.S.F
    3. Les autres moyens de communication
  2. Comparaison des utilisations entre les pays
    1. Comparaison de l'utilisation du téléphone entre l'Allemagne et la France
    2. Comparaison de l'utilisation de la T.S.F entre l'Allemagne et la France
    3. Utilisation des moyens de communication dans les autres pays
  3. Les conséquences de l'utilisation des moyens de communication
    1. L'écoute
    2. Le sabotage
    3. Les limites de l'ensemble documentaire, dues à la propagande
Résumé du commentaire de texte

En 2009, une exposition a eu lieu au Mémorial de Verdun sur les communications pendant la Première Guerre mondiale. Cette exposition révèle alors des informations inédites, en raison du peu d’ouvrages écrits sur le sujet. Pourtant, les communications ont non seulement évoluées au cours de cette guerre, mais de plus jouées un rôle crucial.
Notre ensemble documentaire, composé de cinq documents, nous permet alors de nous pencher sur la question. Le premier document est tiré des Annales des P.T.T dans le chapitre « les enseignements de la guerre », édité en 1921. Plus précisément, l’extrait est tiré du discours du capitaine Toché devant de jeunes administrateurs. Le second est une carte extraite de Nachrichtentruppe des Heeres und Deutsh Reichpost, de Kampe Hans Georg, et représente l’ensemble du réseau téléphonique allemand en 1916. Le troisième document est une image de la Collection du Mémorial de Verdun, montrant un projecteur servant à communiquer par signaux lumineux. Le quatrième document est aussi une image, représentant des monteurs de ligne allemands, extraite du journal français Le Miroir en décembre 1914. Enfin, le cinquième est une carte postale allemande, de la collection E. Siegel, avec pour message « Attention ! L’ennemi écoute ! ».
Les auteurs sont donc variés, mais il est important de noter ceux des documents un et quatre. En effet, l’auteur du document un, le capitaine Toché, était un officier pendant la guerre, et son discours aux jeunes administrateurs est prononcé peu de temps après la guerre. Il faut donc prendre en compte que l’objectivité du texte ne peut être que partielle. De la même manière, le journaliste qui choisit la photo des monteurs allemands et qui y ajouta la légende s’adresse au peuple français au début de la guerre. Ce sont des éléments à prendre en compte dans l’étude des documents.

[...] Le téléphone joue un rôle clé dans la Première Guerre mondiale. En effet, présenté pour la première fois en 1876 par l’inventeur anglais Alexander Graham Bell, il permet la communication directe entre deux individus. Mais c’est surtout avec l’arrivée du téléphone automatique en 1892 aux États- Unis et en 1908 en Europe qu’il prendra de l’intérêt. Ainsi, l’emploi intensif du téléphone aux armées a été l’une des nombreuses révélations de la guerre affirme le Capitaine Toché dans les enseignements de la guerre (CF : doc1, l.1-2). [...]


[...] Vous savez que le front avait organisé de manière presque industrielle la surprise des communications L’auteur fait référence ici au 8e régiment, qui fut mobilisé pendant la Première Guerre mondiale à l’espionnage. Ainsi, de nombreux hommes travaillaient à l’écoute des conversations allemandes, pour percevoir leurs plans et agir en conséquence. Le 8e régiment mobilisa aussi des hommes pour l’Établissement central du matériel de la radiotélégraphie. En effet, le système d’espionnage par écoute était aussi effectué sur les radios, et la France fournit un réel effort militaire aux écoutes. [...]


[...] Concernant le contexte, il faut rappeler que nous nous situons dans la Première Guerre mondiale : la situation est difficile dans toute l’Europe. Les moyens de communication sont en plein développement et l’arrivée de la guerre chamboule cette évolution. Le téléphone et la télégraphie sont à peine arrivés, puisqu’ils sont encore peu utilisés avant la guerre, qu’il faut développer ces techniques et mettre au point leur utilisation dans l’urgence, pour faire face à l’ennemi. En quoi la Première Guerre mondiale devient-elle ce que l’on peut appeler une guerre des communications ? [...]


[...] Ce réseau est alors utile aux Allemands pendant la Première Guerre mondiale. En France, contrairement à l’Allemagne, le réseau téléphonique est très peu développé en 1914. Le téléphone apparaît à un moment ou les Français misent tout sur la télégraphie, et ne veulent pas investir dans une nouvelle technologie. Par ailleurs, le téléphone est moins évolué en France en 1914 dans la mesure ou celle-ci n’est toujours pas équipée du commutateur électrique, excepté à Nice. En effet, alors que le commutateur électrique d’Almon Strowger arrive en Allemagne en 1908, il faudra attendre 1913 pour que Nice s’en munisse, et 1928 pour que Paris l’utilise. [...]


[...] L’Allemagne avec le téléphone, et la France avec la T.S.F, ont toutes les deux fait la course à l’armement des moyens de communication pour s’imposer dans le conflit. Ainsi, le sabotage ou encore l’écoute sont partis intègres de la Seconde Guerre mondiale. On peut donc parler de guerre des communications en parallèle à la Première Guerre mondiale. Cette importance des communications dans la guerre n’est pourtant que minime comparé aux guerres qui suivront, qui, avec l’évolution des moyens de communication, donneront une place encore plus importante aux communications. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

La Première Guerre mondiale, guerre de grandes Puissances ou guerre idéologique ?

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Dissertation   |  12/12/2014   |  fr   |   .doc   |   3 pages

«I. La Première Guerre mondiale a vu s'affronter entre elles les plus grandes puissances, considérées comme telles à plus d'un titre, voulant chacune imposer leurs vues et leur prédominance à l'échelle internationale. II. Pourtant ces puissances s'opposent sur plus de domaines que l'économie ou les...»

«Les causes d'un massacre aussi important que la Première Guerre mondiale doivent être connues afin qu'un tel conflit ne se répète pas, mais aussi, afin de ne pas oublier pourquoi des hommes ont décidé pour la première fois de l'histoire d'adopter une globalisation de la guerre à tous les niveaux de...»

Plan détaillé : les Français pendant la Première Guerre Mondiale

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Fiche   |  27/08/2009   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«L'évolution de la manière de faire la guerre : vers l'horreur des tranchées. La guerre franco-allemande de 1870. Une guerre d'un nouveau type : de nouvelles souffrances pour les soldats. Une vie à l'arrière mouvementée. La réquisition générale de la population pour répondre aux besoins de...»

«La Première Guerre Mondiale, qui s'étend de 1914 à 1918, crée une rupture dans la période que l'on appelle la Belle Epoque. La France n'était pas au début prédestinée à participer à une nouvelle guerre. L'assassinat de l'archiduc François Ferdinand à Sarajevo fut l'élément déclencheur qui fit...»

Plus vendu(s) en histoire contemporaine

Cours d'histoire des idées politiques

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Cours   |  17/10/2011   |  fr   |   .doc   |   50 pages

«I. LES SOURCES DES IDEES POLITIQUES. II. LES IDEES REVOLUTIONNAIRES. III. L'HISTOIRE DES IDEES POLITIQUES.»

«Comment définir les concepts qui de façon concurrentiel ou complémentaire structuraient transversalement cette discipline ? Il s'agit des mots : HISTOIRE, IDEES POLITIQUES, DOCTRINE POLITIQUE, IDEOLOGIE POLITIQUE, PHILOSOPHIE POLITIQUE, PENSEE POLITIQUE, THEORIE POLITIQUE, ANTHROPLOGIE...»

La Commune de Paris

 Histoire & géographie   |  Histoire contemporaine   |  Dissertation   |  11/07/2008   |  fr   |   .doc   |   11 pages

«La Commune de Paris, organisation éphémère, ne dura que 72 jours (du 18 mars au 28 mai 1871). Révolte spontanée, née de la chute de Napoléon et de la mort de l'Empire, dans une période incertaine et troublée, nourrie de culture révolutionnaire, elle a donné naissance à de nombreuses interprétations...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement