Docs-en-stock.com

Plus d'infos sur l'auteur

Etudiante
Niveau
Avancé
Etude suivie
droit civil
Ecole, université
Université...

Plus d'infos sur le doc

Droit des affaires

La notion d’entreprise

Date de publication
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
2 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
6 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
3 3
3 réactions
3
réagissez !

La notion d’entreprise

  1. La notion d'entreprise en droit français
  2. La notion d'entreprise en droit communautaire
    1. L'entreprise publique
    2. La SE
Résumé de la fiche

La notion d’entreprise est une notion moderne qu’on a du mal à intégrer et comprendre. Cette notion obéit à une sorte de phénomène en droit. L’expression « entreprise » est régulièrement utilisée par le législateur sans que les règles en soient clairement énoncées. Il existe deux « écoles » dans l’approche de cette notion complexe.

L’une met l’entreprise en scène comme une personne dotée d’un patrimoine qui contracte et stipule à son profit (traité de Paris du 18 avril 1951 art 33 à 36 / Traité de Rome du 25 mars 1957 art 17, 24, 40 et suiv). La deuxième énonce clairement que l’entreprise n’a aucune personnalité juridique.

C’est cette deuxième approche qui est le plus souvent retenue car l’entreprise ne dispose pas elle-même de la personnalité juridique, elle l’empreinte à la structure sur laquelle elle s’appuie.

[...] Cette notion obéit à une sorte de phénomène en droit. L’expression entreprise est régulièrement utilisée par le législateur sans que les règles en soient clairement énoncées. Il existe deux écoles dans l’approche de cette notion complexe. L’une met l’entreprise en scène comme une personne dotée d’un patrimoine qui contracte et stipule à son profit (traité de Paris du 18 avril 1951 art 33 à 36 / Traité de Rome du 25 mars 1957 art et suiv). La deuxième énonce clairement que l’entreprise n’a aucune personnalité juridique. [...]


[...] La définition juridique de l’entreprise peut, néanmoins, être dégagée par une approche économique. C’est ainsi que l’entreprise apparaît comme étant un centre autonome de décision exerçant une activité économique. Par ailleurs, la définition du terme s’avère chaque jour plus indispensable, mais il est difficile d’appréhender la notion dans sa globalité. En effet, chacune des dispositions qui s’y réfèrent ne la saisit que sous certains de ses aspects seulement sans en percevoir les autres. Par exemple, le droit du travail ne conçoit pas l’entreprise sans salariés, le droit de la concurrence d’entreprise sans activité marchande, et le droit des biens d’entreprise sans valeur économique. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Notion et régulation de l'abus de puissance économique en droit de la concurrence marocain

 Droit public & privé   |  Droit concurrence   |  Cours   |  01/05/2009   |  fr   |   .doc   |   230 pages

«Document: Notion et régulation de l'abus de puissance économique en droit de la concurrence marocain. 80 pages. Extrait: L'abus de pouvoir économique n'est pas sanctionné par la théorie de l'abus de droit. L'exercice du pouvoir issu des droits subjectifs n'est pas absolu. Ce...»

La perception de la culture d'entreprise et de la performance

 Gestion, comptabilité & management   |  Management & organisation   |  Mémoire   |  26/05/2011   |  fr   |   .doc   |   57 pages

«Sommaire. Introduction............................................................................................................................p 1. Partie 1 : Synthèse de littérature. 1. La culture d'entreprise : un actif...»

«La culture est une notion connue et commune à tous, mais elle est aussi la moins formalisée. En effet, il est difficile de définir cette notion qui n'est pas la même pour tout le monde. Dans une société où nous avons tous besoin de règles définies et écrites, les notions informelles nous échappent...»

Plus vendu(s) en droit des affaires

Commentaire de l'article L.611-11 du Code de commerce

 Droit public & privé   |  Droit des affaires   |  Commentaire de texte   |  10/09/2012   |  fr   |   .docx   |   6 pages

«I. Un privilège de conciliation soumis à de lourdes conditions. A. La nécessité d'homologation de l'accord amiable. B. Limitation du champ d'application du privilège quant aux concours et aux personnes. II. La nécessité d'un privilège assurant un paiement prioritaire en cas de procédure...»

«L'article L.611-11 du Code de commerce est relatif à la procédure de conciliation. Celle-ci a été instituée par la loi du 26 juillet 2005, dite loi de « sauvegarde des entreprises » et remplace la procédure de règlement amiable, sauf en matière agricole où cette procédure est toujours en...»

Commentaire de l'article L. 620-1 alinéa 1er du Code de commerce

 Droit public & privé   |  Droit des affaires   |  Commentaire de texte   |  29/10/2013   |  fr   |   .doc   |   4 pages

«I. Une procédure de sauvetage de l'activité économique. A. L'aboutissement d'un changement d'objectif du droit des entreprises en difficulté. B. La diversité des débiteurs admissibles à la sauvegarde. II. La souplesse des critères d'ouverture de la procédure de sauvegarde. A. L'élargissement de la...»

«Il est institué une procédure de sauvegarde ouverte sur demande d'un débiteur mentionné à l'article L. 620-2 qui, sans être en cessation des paiements, justifie de difficultés qu'il n'est pas en mesure de surmonter. Cette procédure est destinée à faciliter la réorganisation de l'entreprise afin de...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement