Plus d'infos sur l'auteur

Etudiant
Niveau
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
Rennes I

Plus d'infos sur le doc

Date de publication
26/09/2011
Date de mise à jour
26/09/2011
Langue
français
Format
.odt
Type
exposé
Nombre de pages
4 pages
Niveau
Téléchargé
6 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
2 réactions
4
réagissez !

La théorie de l'écran législatif

I.  La « loi-écran », entre respect et remise en cause de l'ordre juridique interne
A. Une application stricte du principe de juridicité
B. Une faille dans la hiérarchie des normes

II. Le déclin de la théorie de la loi-écran
A. La transparence et les atténuations de l'écran législatif
B. Le cas particulier des traités : une disparition de fait de la loi-écran
Résumé de l'exposé

L'article 6 de la Déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 proclame la loi comme « l'expression de la volonté générale ».
Néanmoins, le Conseil constitutionnel s'autorise à examiner une loi ancienne déjà promulguée à l'occasion de la contestation d'une loi qui modifie, complète ou affecte son domaine (Décision du Conseil constitutionnel le 25 juillet 1989).
La suprématie de la Constitution est assurée par ce contrôle de constitutionnalité de la loi tandis que, le juge administratif exerce une contrôle de légalité sur les actes administratifs. La violation des normes constitutionnelles par ces décisions sont annulés par un recours pour excès de pouvoir.
Cependant, une limite à la primauté de la Constitution peut être observée résultat d'une faiblesse dans le contrôle juridictionnel & du respect de cet autorité par l'adm: la « loi-écran ».

Ces documents peuvent vous intéresser

L'écran législatif fait-il obstacle au contrôle de l'administration?

 Droit public & international   |  Administratif   |  TD   |  10/02/2011   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«I) La fin de la théorie de la Loi Ecran sur le contrôle de conventionalité des actes administratifs. A) Un revirement de jurisprudence nécessaire. B) Les apports des arrêts Semoules de France et Nicolo. II) L'atténuation de la théorie de la Loi Ecran sur le contrôle de constitutionnalité des actes...»

«L'administration a toujours fait l'objet de nombreuses critiques. De la nécessité d'une juridiction lui étant spécialement dédiée, à la mise en cause de sa responsabilité, la question est de savoir comment contrôler efficacement les actes découlant de sa compétence. Opérer un contrôle de...»

L'écran législatif: le juge administratif, censeur de la loi ?

 Droit public & international   |  Administratif   |  TD   |  26/10/2012   |  fr   |   .rtf   |   4 pages

«I. L'effectivité du rôle exercé par le juge administratif face à la loi. A. Une atténuation progressive de l'écran législatif. B. L'exercice d'un véritable contrôle de conventionnalité des lois. II. La limitation de l'action du juge administratif face à la loi. A. La mise en oeuvre de limites à...»

«Selon l'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, " la loi est l'expression de la volonté générale ". Cette affirmation démontrait notamment le caractère suprême et inviolable de la norme législative et supposait par ailleurs d'assurer son respect de façon...»

Plus vendu(s) en droit constitutionnel

Dissertation - La responsabilité du chef de l'état de la Vème république

 Droit public & international   |  Constitutionnel   |  TD   |  02/10/2011   |  fr   |   .doc   |   5 pages

«I) Une irresponsabilité du chef de l'Etat définie par la constitution. A. Irresponsabilité politique. B. Irresponsabilité pénale. II) Une responsabilité temporaire du fait de la présidentialisation du régime. A) Le chef de l'Etat responsable devant la nation uniquement sous De Gaulle, refus pour...»

«La responsabilité en droit constitutionnel, c'est le fait d'être responsable devant un, ou deux représentant du pouvoir de la société, si c'est devant le parlement uniquement, soit le pouvoir législatif, on parle de régime politique moniste, mais si le régime est dualiste cela engage la...»

Evolution du rôle du Conseil Constitutionnel de compétences limitées à la consécration

 Droit public & international   |  Constitutionnel   |  TD   |  17/05/2011   |  fr   |   .odt   |   5 pages

«I - Un rôle de second choix imposé en 1958. A. Des compétences limitées. B. Le Conseil Constitutionnel, " un canon braqué sur le Parlement ". II) Un rôle progressivement devenu capital. A. Un rôle de garant des libertés des les années 1970. B. La consécration de son rôle de juge con...»

«Créé en tant qu' « arme contre la déviation du régime parlementaire », Michel Debré, en 1958, était bien loin de s'imaginer le rôle qu'aurait aujourd'hui le Conseil Constitutionnel dans nos institutions. Le Conseil constitutionnel est donc une des institutions françaises créées par la...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement