Plus d'infos sur l'auteur

 
Niveau
Avancé

Plus d'infos sur le doc

Date de publication
18/01/2009
Langue
français
Format
Word
Type
exposé
Nombre de pages
2 pages
Niveau
avancé
Téléchargé
24 fois
Validé par
le comité Docs-en-stock.com
2 réactions
5
réagissez !

Conseil d'Etat, 24 mars 2006, KPMG

I. La reconnaissance du principe de sécurité juridique en PGDC
A. Un principe déjà envisagé
B. La consécration de ce principe dans le bloc de légalité

II. La concrétisation du principe de sécurité juridique par le juge administratif
A. L'encadrement de la SJ par des mesures transitoires
B. L'élargissement de l'office du juge

Résumé de l'exposé

Document: Commentaire d'arrêt en plan détaillé sur l'arrêt du Conseil d'Etat, KPMG du 24 mars 2006

Extrait: En l'espèce la question posée au Conseil d'état était de savoir pour quels raisons le juge administratif décide de concrétiser le principe de sécurité juridique en principe général de droit commun ? Quelles en sont les conséquences ?

Plan:
I. La reconnaissance du principe de sécurité juridique en PGDC.
II. La concrétisation du principe de sécurité juridique par le juge administratif

[...] En l’espèce la question posée au Conseil d’état était de savoir pour quels raisons le juge administratif décide de concrétiser le principe de sécurité juridique en principe général de droit commun ? Quelles en sont les conséquences ? Il convient donc tout d’abord d’analyser dans un premier temps la reconnaissance du principe de sécurité juridique en PGDC pour ensuite s’intéresser à la concrétisation d’un tel principe par le juge administratif (II). I. La reconnaissance du principe de sécurité juridique en PGDC. A. [...]


[...] L’encadrement de la SJ par des mesures transitoires. - Le juge pose la condition de mesure transitoire dans les reglementations nouvelles pour le respect de la sécurité juridique. -Mais il le généralise pas à toute reglementation. En l’espece il impose cette condition pour les règles nouvelles susceptibles fde porter atteinte succesive à des situations contractuelles en cours qui ont été légalement nouées. ( il protege le contrat. Tr : en posant les conditions de mesures transitoires le juge élargit ses compétences. [...]

Ces documents peuvent vous intéresser

Conseil d'Etat 3 mars 2009 Association française contre les myopathies - modulation des effets...

 Droit public & international   |  Administratif   |  Commentaire d'arrêt   |  24/02/2011   |  fr   |   .docx   |   3 pages

«Partie 1 : La modulation par le juge administratif des effets dans le temps de ses jurisprudences. 1 : Le nouvel office du juge administratif. 2 : Une utilisation abusive ?. Partie 2 : La généralisation prétorienne de la modulation des effets dans le temps des jurisprudences. 1 : Une utilisation...»

«Commentaire de la décision du 3 mars 2009, relative à la possibilité pour le juge administratif de moduler les effets dans le temps de sa jurisprudence....»

Commentaire d'arrêt, arrêt d'Assemblée du Conseil d'Etat du 16 juillet 2007, Société Tropic...

 Droit public & international   |  Administratif   |  Commentaire d'arrêt   |  03/04/2011   |  fr   |   .odt   |   5 pages

«I. Les voies de recours ouvertes aux tiers avant l'arrêt Société Tropic Travaux Signalisation. A - le recours pour excès de pouvoir contre les actes détachables du contrat. B - avant la conclusion du contrat, la procédure de référé pré-contractuel. II. les nouvelles possibilités de recours pour les...»

«Le contrat administratif, régime dérogatoire, met dans une relation inégalitaire le cocontractant de l'administration qui dispose de droits et pouvoirs spécifiques qui lui permettent de faire prévaloir l'intérêt général en cas de besoin. Celui-ci bénéficie d'un régime spécifique où normalement,...»

Plus vendu(s) en droit administratif

Dans quel cas peut-on engager la responsabilité sans faute de l'administration et quelle a été...

 Droit public & international   |  Administratif   |  Dissertation   |  09/07/2012   |  fr   |   .docx   |   5 pages

«I. L'émergence de la responsabilité sans faute sur le fondement du risque. A. la reconnaissance précoce de la responsabilité pour risque du fait des choses, méthodes dangereuses et des dommages de travaux publics. B. Le développement de la responsabilité sans faute pour risque en matière de...»

«La responsabilité sans faute de l'administration est définie comme une situation où l'administration n'est ni coupable d'aucune faute, ni responsable d'aucun fait dommageable et où, pourtant, le juge indemnise des victimes de l'action publique. La faute demeure en principe le fondement de la...»

Tribunal des Conflits, 21 mars 2005, Mme Alberti-Scott c/ Commune de Tournefort

 Droit public & international   |  Administratif   |  Fiche   |  09/03/2009   |  fr   |   .rtf   |   1 page

«Document: Fiche de l'arrêt: Tribunal des Conflits, 21 mars 2005, Mme Alberti-Scott c/ Commune de Tournefort Extrait: Les litiges nés des rapports entre un service public industriel et commercial et ses usagers, qui sont des rapports de droit privé, relèvent de la compétence des...»

Catégories

Consultez plus de 91303 études en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement