Les thèmes dans Le mariage de Figaro de Beaumarchais

Credit Photo : Raison publique

15 Juin 2016

Les thèmes dans « Le mariage de Figaro » de Beaumarchais

La pièce de théâtre « Le Mariage de Figaro » (1778) est une comédie écrite par Beaumarchais. Aussi intitulée « La Folle Journée », il s'agît d'un chef-d'oeuvre de la littérature française, mais aussi universelle qui a tout de suite suscité des polémiques et créé un vrai débat. Il est important de signaler, avant d'avancer dans notre analyse, que la pièce fut censurée pendant de longues années. Ce ne fut qu'en 1784 qu'elle a été jouée au théâtre de l'Odéon à Paris.

L'auteur, le Siècle des Lumières

Pierre Augustin Caron de Beaumarchais est considéré comme l'un des écrivains et hommes de lettres (philosophe, dramaturge...) les plus importants du Siècle des Lumières. En effet, il est un des annonciateurs de la Révolution française et dans ses oeuvres, notamment dans « Le mariage de Figaro », il prône la liberté d'expression.

Résumé de l'oeuvre

Si la pièce s'intitule également « La Folle Journée » ce n'est pas pour rien. Tout au long des actes, ils se passent des choses extraordinaires, folles, rien qu'en une journée.

Qui sont les personnages ? Figaro, bien évidemment, le Comte, la Comtesse et Suzanne comme héros principaux, mais sans oublier Chérubin et Marceline.

C'est lors de la journée des noces de Suzanne et Figaro que tout se passe. Le Comte, après avoir aboli « le droit du seigneur » (en se mariant avec la Comtesse) va offrir une dot à Suzanne, mais en échange de ses faveurs. Personne n'aime cela, ni Figaro, ni Suzanne ni la Comtesse, c'est pourquoi ils décident de lui tendre un piège. Chérubin décide de tromper le Comte avec Bazile et de l'autre côte, Suzanne et la Comtesse veulent faire la même chose. Marceline, du coup, veut se marier avec Figaro, mais il se trouve qu'elle est sa mère, elle se met donc du côté de la Comtesse et de Suzanne. C'est dans le dernier acte que la Comtesse se déguise en Suzanne pour tromper le Compte. Ce dernier se retrouve à exprimer ses sentiments à sa femme en croyant que celle-ci est Suzanne. Quand il l'apprend, il a honte. Enfin, Figaro et Suzanne peuvent se marier.


Nous vous recommandons ce commentaire composé sur Beaumarchais, « Le mariage de Figaro », Acte V scène 3


Les thèmes abordés

S'il y a bien un thème principal dans cette pièce de théâtre, c'est la dénonciation d'une société inégalitaire, prélude à la Révolution française. Beaumarchais veut, avec « Le mariage de Figaro », traiter des privilèges d'une certaine partie de la société (noblesse et aristocratie) devenus désormais archaïques. Mais en réalité, tout part d'un autre sujet universel et intemporel : l'amour.

La pièce débute avec l'interrogation sur les questions de l'amour, du mariage et de l'argent. C'est au travers de ce sujet traité en premier, l'amour, que les autres vont en découler : les inégalités, les injustices d'un monde devenu obsolète. L'auteur fait une critique sociale et politique (qui lui a valu la censure) de son époque.

Beaucoup d'écrits contemporains à l'auteur et à l'oeuvre dressent des critiques et/ou des analyses sur « Le mariage de Figaro ». Pour certains, Figaro représente la nouvelle voix du peuple, ils disent qu'en fait Figaro n'est autre que Beaumarchais.

Il s'agit d'une pièce complexe, aussi bien du plan technique (comédie, satire, drame bourgeois, comédie-ballet puisque certains personnages dansent...) que d'un point de vue du contenu. Il se passe beaucoup de choses en très peu de temps, cinq actes pour une seule et folle journée.