Les Poèmes de Rimbaud

Credit Photo : Unsplash Robert Crawford

10 Mars 2017

Les Poèmes de Rimbaud : Le dormeur du val, Le bateau ivre et Voyelles

Arthur Rimbaud, poète français du XIXe siècle (1854-1891) est l'une des figures littéraires les plus connues. Il commence très tôt à écrire des poèmes, vers 15 ans, mais c'est aussi très tôt qu'il décide de consacrer son temps aux voyages et à la lecture plus qu'à l'écriture. Malgré tout, il nous a laissé des poèmes considérés aujourd'hui comme des chefs-d'oeuvre. C'est aussi son caractère et son idéologie anti-bourgeoise, à l'origine de sa vie remplie d'aventures qui ont fait de lui un écrivain singulier tout comme sa précocité d'écriture.

Le dormeur du val
Le bateau ivre
Voyelles

Les poèmes de Rimbaud nous ont été transmis via plusieurs recueils, à savoir :

- Dernier Vers
- Illuminations
- Les Stupre
- Poésies
- Une saison en enfer

Nous vous présentons trois de ses poèmes les plus célèbres.

Le dormeur du val

Le dormeur du val est un poème en forme de sonnet composé de deux quatrains et deux tercets.
Avec ce poème, Rimbaud parle de la nature, mais également de l'homme. La nature est notamment dépeinte au premier quatrain, ensuite, le poète passe à l'homme et par un mélange de contradictions, l'on comprend ici la question de la tragédie de la vie : l'existence, mais aussi la mort.
Il est important de souligner l'importance de la forme poétique. C'est-à-dire que Rimbaud, avec des effets rythmiques brisés, prétend décrire la vie parfois brisée.

Rimbaud a écrit le poème à 16 ans alors que la guerre franco-prussienne avait lieu. En effet, l'on peut très bien imaginer qu'il a voulu dépeindre une image « vraie », l'image d'un déserteur qui a été exécuté ou bien un soldat blessé, arrivé dans un lieu idyllique pour mourir dans le calme.

Le bateau ivre

Encore l'un des poèmes des plus connus de Rimbaud. Très probablement écrit en 1871. Le bateau ivre est très un long poème composé de vingt-cinq quatrains d'alexandrins. Rimbaud parle à la première personne d'un bateau qui finit par couler, un bateau qui n'a plus de maître. Ce poème ne peut pas être compris sans tenir compte de la relation qui existait entre Rimbaud et Verlaine, il paraît qu'ils étaient liés par une relation amoureuse bien agitée. Rimbaud aurait donc écrit ce poème avant de rejoindre Verlaine à Paris où il va le réciter. L'image du bateau évoquant le sempiternel désir de liberté est ici utilisée pour décrire également le poète qui entreprend un voyage paradoxal, mais aussi l'image d'une poésie mouvementée, comprise comme une aventure.

Ce poème est aussi très fort en termes linguistiques et sémantiques, Rimbaud utilise un champ lexical rempli d'images et de métaphores. Avec Le bateau ivre, le poète aurait essayé de se purifier, de montrer les échecs de sa propre vie.

Voyelles

Célèbre poème de Rimbaud, Voyelles a aussi été écrit en 1871. Il s'agit d'un sonnet en alexandrins où le poète joue avec les mots, les lettres, les couleurs, mais aussi les sons. C'est donc un poème dynamique et très coloré. En quelque sorte, on voit ici un Rimbaud précurseur des Illuminations. Les voyelles se transforment en objets qui, à leur tour, vont devenir porteurs de sens et de différentes réalités. Un poème d'une grande charge symbolique.

D'après certaines voix, Voyelles aurait clairement une influence des abécédaires enfantins, d'autres y voient une contraposition entre les voyelles d'une part et les couleurs d'une autre. Une chose est sûre, ce poème fait partie des plus analysés, toujours à la quête d'une interprétation plus juste.


Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Méthodologie de la lecture analytique
Présentation du poème « Rêve parisien » de Charles Baudelaire
Les thèmes dans « Le mort joyeux » de Baudelaire - Analyse
« Le Poison de Charles Baudelaire » - Analyse et exemple d'axe d'étude
Analyse du poème Les foules de Charles Baudelaire
Les Loups et les Brebis de La Fontaine : résumé et explication
Explication et commentaire de la fable Le Gland et la Citrouille, de Jean de La Fontaine