Le poème L'irrémédiable de Baudelaire

Credit Photo : Stocksnap JD Weiher

05 Octobre 2016

Le poème « L'irrémédiable » de Baudelaire : explication et exemple de problématique à étudier

Le poème L'irrémédiable de Charles Baudelaire fait partie du recueil Les Fleurs du Mal, dans la partie « Spleen et Idéal ». Il a été d'abord publié dans L'Artiste en 1857.
De toute évidence, ce poème s'inscrit dans le cadre du « mal », ainsi « l'irrémédiable » se présente comme étant le côté opposé au « bien » et à la « conscience ».

La forme du poème
Résumé du poème
Exemple de plan de commentaire


La forme du poème

L'une des particularités de L'irrémédiable est le fait d'être l'un des rares poèmes du recueil composé de dix quatrains d'octosyllabes. Il est l'un des poèmes les plus longs également. Il est techniquement très rigoureux en ce qui concerne l'aspect métrique. On y retrouve la juxtaposition de deux mots signifiants : l'un représentant l'iconique et l'autre, l'aspect verbal. Cet aspect verbal se trouve toujours détaché, sous forme d'épigramme, à la fin du quatrain.

La première partie du poème avec sa succession de points-virgules, pour l'enchaînement des huit premiers quatrains, nous montre une suite de symboles sur l'existence de l'être humain. Alors que le lecteur peut croire à une série de cauchemars, Baudelaire y voit ici des allusions à la vie. En ce qui concerne la deuxième partie, les deux derniers quatrains font apparaître une nouvelle idée : en réalité, les « cauchemars » de l'existence humaine sont infinis, poussés par la propre conscience, mais ils peuvent être compris comme un apaisement également. Le mot « conscience » apparaît dans le dernier vers, un mot important dans le poème et que l'on retrouve implicitement dans toute la première partie quand le poète évoque le « miroir » du « coeur » ou encore le « tête-à-tête ».

Résumé du poème

L'irrémédiable, placé dans le contexte du « Spleen et Idéal » est un poème très important qui vient ajouter ce message de lumière nocturne après une suite de douze poèmes portant sur le spleen. Le poème est la représentation même de ce message si baudelairien qui veut que le poète doit approcher cette unité qu'est le monde.

Baudelaire, dans ce poème a voulu montrer que de la descente aux enfers peut éclore une lumière unificatrice qui apparaît pour éclairer l'existence parfois un peu sombre et envahie par le spleen.

C'est au travers de la lecture des quatrains que le lecteur se trouvera à la recherche de cette lumière source d'espoir et de vérité comme s'il était à la quête d'un sens ultime. Il s'agit d'un voyage presque fantastique évocateur d'un sens perdu dans le spleen.

Exemple de plan de commentaire

Introduction

I) Le pathos fantastique

A. Une chute à la fois volontaire et résignée
B. Omniprésence pathétique
C. Les aspects fantastiques et mythologiques

II) Sombres et lumières : atmosphère

A. La lueur de la lumière nocturne
B. Peut-on concilier ?

III) La pensée et ses confrontations

A. Le paradoxe
B. Comprendre le monde

Conclusion


L'irrémédiable est un poème qui affiche une pensée proche de l'existentialisme du XXe siècle. En effet, cette période littéraire a emprunté beaucoup au romantisme de l'époque de Baudelaire.



Les articles suivants peuvent vous intéresser :

Présentation du poème « Rêve parisien » de Charles Baudelaire
Les thèmes dans « Le mort joyeux » de Baudelaire - Analyse
« Le Poison de Charles Baudelaire » - Analyse et exemple d'axe d'étude
Analyse du poème « Les foules » de Charles Baudelaire