Le job alimentaire : n'oubliez pas votre objectif premier !

Credit photo : Flickr Fiona Shields

30 Novembre 2015

Le job alimentaire : n'oubliez pas votre objectif premier !

Vous êtes jeunes diplômés, mais ne parvenez pas à trouver votre premier job et à joindre les deux bouts ? Certains optent pour des jobs « provisoires » afin de pouvoir payer les factures, ces emplois sont des jobs alimentaires. Mais comment ne pas tomber dans le piège du job alimentaire qui ne finit pas ?

La vie de jeunes diplômés aussi bien que la vie étudiante n'est pas gratuite, en effet pour la recherche d'emploi vous êtes amenés à faire toute sorte de dépenses pour les transports, sans compter les factures de téléphone, Internet, etc. Pour cela, il faut des revenus ! Certains choisissent d'occuper un job alimentaire en attendant de trouver LE bon job. D'après une étude de l'Apec sur la situation des jeunes diplômés de 2014, 17 % d'entre eux ont un job alimentaire et plus de 50 % d'entre eux déclarent que ce job n'est pas en lien avec leur formation. Dans ces cas, il faut garder en tête son objectif premier : trouver un emploi correspondant à ses études.

1 - Privilégiez un job alimentaire à temps partiel

On vous l'a dit, le job alimentaire vous sert à payer vos dépenses, votre objectif premier reste la recherche d'emploi. Qui dit recherche d'emploi dit besoin de temps. Un temps partiel vous permet de dégager une partie de votre journée pour la consacrer à cette recherche et vous permettra de passer vos entretiens. Vous pouvez également opter pour des missions intérim ponctuelles, si possible dans votre branche de prédilection.

2 - Fixez des objectifs par semaine

Vous pouvez vous fixer un nombre minimal de candidatures à envoyer par semaine. Cela demande bien entendu du travail en plus de vos heures de présence à votre poste. Vous pouvez caler une petite heure en début de soirée ou quelques heures le week-end. Prévoyez également des sessions de relance auprès des entreprises déjà contactées.

3 - Fixez une date limite

Cela devrait vous motiver davantage. Essayez de respecter ce délai, plus longtemps vous resterez à ce poste alimentaire, moins de chance vous aurez de décrocher votre emploi et plus vous aurez du mal à justifier cela sur votre CV. De plus, vos compétences seront considérées comme « datant » comparées aux tout nouveaux jeunes diplômés. Pour cela, ne signez pas un CDI, mais plutôt un CDD. Un job alimentaire ne devrait pas excéder 6 mois.

4 - Restez motivés

Plus facile à dire qu'à faire ! Restez motivés aussi bien dans vos fonctions « alimentaires » que dans votre recherche d'emploi. Le moral a une place prépondérante pour réussir à atteindre votre objectif. Ne mettez pas de côté votre vie sociale, sortez, rencontrez du monde.

Le job alimentaire vous permet non seulement de régler vos factures, il vous permet aussi de rester actif et de conserver un rythme professionnel, en plus d'élargir vos contacts et d'acquérir de nouvelles compétences. Cela peut être un plus dans votre CV.