Zoom sur les études artistiques

Credit Photo : Flickr Ray Sadler

03 Février 2016

Zoom sur les études artistiques

En France et partout dans le monde, des milliers de jeunes s'épanouissent dans la pratique d'un art au point qu'ils souhaitent en faire leur métier. Pour ces étudiants, des filières spécifiques existent dans des établissements privés, mais aussi au conservatoire ou à l'université. Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir les différents types d'études artistiques, mais aussi le parcours d'Amélie, danseuse à l'Opéra de Paris.

Les beaux-arts, établissements de prestige

Les écoles des beaux-arts sont des établissements de prestige. Pour les intégrer, il faut réussir un concours d'entrée particulièrement sélectif qui mettra en valeur les meilleurs éléments. Après une première année commune, les étudiants des beaux-arts peuvent choisir entre 3 filières :
- L'art qui inclut la peinture, la sculpture ou le dessin,
- Le design qui prépare les designers et les architectes,
- La communication qui concerne les futurs illustrateurs, graphistes ou webdesigners.

Durant les 3 premières années, les étudiants qui ont opté pour des études artistiques préparent un diplôme national d'art (DNA), puis un diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP).

Les écoles d'art pour les artistes en devenir

Les écoles d'art sont très prisées des artistes en devenir. Elles prennent la forme d'écoles nationales supérieures d'arts (ENS), d'écoles supérieures d'arts appliqués (ESAA) ou encore d'écoles du patrimoine. Certains de ces établissements sont très connus et donc particulièrement sélectifs. C'est le cas de l'école Boulle ou de l'école du Louvres. Selon les établissements, les étudiants doivent avoir un niveau bac à bac +3 pour être admis. Pour optimiser leur chance de réussite, les étudiants tentent une année préparatoire aux écoles d'art.

Les conservatoires

Partout en France, il est possible de pratiquer un art dans un conservatoire. Musique, chant, danse, art dramatique, les différents métiers d'artistes sont représentés et les élèves sont parfois très jeunes. Pourtant les formations sont diplômantes et ouvrent bon nombre de portes.

Parmi les conservatoires se trouvent les conservatoires nationaux supérieurs. En France, les plus prestigieux sont Paris et Lyon. Les élèves y obtiennent des diplômes allant jusqu'à bac +5 pour les musiciens et bac +3 pour les danseurs.

Les filières traditionnelles

Des filières plus classiques existent ; il est possible par exemple d'étudier l'histoire de l'art ou les arts & spectacles à l'université. Les bacheliers peuvent également se tourner vers un BTS des arts appliqués ou un DMA, un diplôme des métiers d'art. Ces filières peuvent aider à intégrer une école de renom à condition que l'élève ait un vrai projet personnel et un book riche.

L'exception

Les danseurs ont la particularité d'utiliser leur corps pour exercer leur art. C'est pourquoi ces artistes doivent être formés très jeunes. L'École de danse de l'Opéra de Paris est reconnue dans le monde entier. Elle accueille des élèves à partir de 8 ans et jusqu'à 18 ans. Ces derniers suivent leur scolarité le matin et prennent des cours de danse l'après-midi. Ils ont un objectif : devenir danseur professionnel. Pour en savoir plus sur ces artistes atypiques, nous avons eu la chance d'avoir le témoignage d'Amélie, danseuse dans le corps de ballet de l'Opéra de Paris.

Quel est votre parcours ?

Amélie : Mon parcours est très traditionnel. Je suis entrée à 9 ans à l'école de danse de l'Opéra de Paris et j'y ai suivi ma scolarité jusqu'à mes 17 ans. J'ai ensuite été engagée dans la compagnie.

Comment s'est déroulée votre scolarité ?

À l'école de danse de l'Opéra de Paris, la scolarité a lieu le matin. Les cours ne durent que 45 minutes au lieu de 55 minutes dans les collèges et les lycées classiques, et ce jusqu'au baccalauréat. Nous dansons chaque après-midi.

Pensez-vous à une reconversion après la retraite ?

Oui j'y songe souvent ! La retraite étant à 42 ans, il me semble essentiel d'y penser...

Poursuivez-vous vos études en dehors de votre carrière de danseuse ?

Je ne poursuis pas mes études, cela est incompatible avec mon emploi du temps. De manière générale il me semble complètement impossible de faire des études en même temps que notre métier, du moins pas sans mettre l'un ou l'autre entre parenthèses. Nos journées de travail s'étendent souvent de 10 h à 23 h et ce 6 jours sur 7 donc je ne vois pas comment ou quand il serait possible de le faire. C'est très rare que des danseurs choisissent de poursuivre leurs études. Cela concerne à peine une ou deux personnes pour une centaine !

Vous l'aurez compris, les études artistiques demandent un grand degré d'implication, il ne suffit pas de dessiner 3 fois par jour sur une feuille ou d'effectuer quelques pas de danse. Ces études demandent des qualités qui dépassent le domaine sélectionné, il vous sera nécessaire par exemple d'avoir une bonne culture générale artistique.