Focus sur le statut de travailleur handicapé

Credit Photo : MyDoorSign

05 Janvier 2016

Droit : focus sur le statut de travailleur handicapé

Les personnes souffrant d'un handicap peuvent, comme tout autre travailleur, exercer une activité professionnelle. Pour faciliter leur intégration et leur quotidien en tant que travailleur, des mesures existent. Pour en profiter, il faut obtenir une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Les avantages qui accompagnent cette reconnaissance sont nombreux.

Les objectifs de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Grâce à la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, il est possible d'être accompagné à différents niveaux. Les travailleurs concernés peuvent par exemple profiter d'une rééducation ciblée, faire des stages ou encore obtenir un contrat d'apprentissage. Leur insertion professionnelle est différente et une aide est apportée à chaque étape du processus.

Le statut de travailleur handicapé facilite l'accès à la fonction publique par le biais d'un concours aménagé. Il permet aussi d'obtenir divers aménagements au niveau des horaires ou du poste de travail.

Obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé est engagée au moment où une demande d'allocation adulte handicapée est faite. Les personnes qui n'ont fait aucune demande doivent remplir le formulaire de demandes de prestations liées au handicap. Ce document doit impérativement être accompagné d'un certificat médical.

C'est la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées qui décide de la reconnaissance ou non d'une personne handicapée. Ce service est présent dans l'ensemble des Maisons départementales des personnes handicapées.

Travailleur handicapé : trouver un emploi

Une fois la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé acceptée, les personnes concernées peuvent rechercher un travail dans le secteur souhaité. Il leur est possible de travailler dans la Fonction publique, dans un milieu ordinaire ou une entreprise adaptée. Pour ce faire, il existe un réseau spécialisé : Cap Emploi. Celui-ci rassemble des offres d'emploi réservées aux travailleurs handicapés dans chaque région de France. Cap emploi propose également un accompagnement individuel dans la recherche d'un emploi, mais aussi la recherche d'une formation.

Les travailleurs handicapés indépendants, artisans ou qui exercent une profession libérale peuvent prétendre à l'aide à l'emploi d'une activité non salariée. Cette aide permet de faire face à la baisse de productivité liée au handicap. La demande se fait auprès de Cap Emploi.

Le cas du premier emploi

Les jeunes diplômés peuvent bénéficier d'un accompagnement lors de la recherche d'un premier emploi. Cet accompagnement personnalisé pourra inclure un programme d'insertion professionnelle incluant des stages d'adaptation ou une formation spécifique pour intégrer le poste souhaité. Comme tout salarié handicapé, ils sont accompagnés par Cap emploi.

Bon à savoir

Les entreprises de plus de 20 salariés en poste depuis plus de 3 ans ont pour obligation d'employer un ou plusieurs travailleurs handicapés. Ces derniers doivent représenter 6 % de l'effectif total. Ils peuvent travailler à temps plein ou à temps partiel et doivent bénéficier d'aménagements spécifiques à leurs conditions.