APL : « pas de remise en cause de leur universalité »

Credit Photo : Flickr / University Leicester

04 Novembre 2015

APL : « pas de remise en cause de leur universalité »

L'un des amendements déposés par les députés socialistes relatifs aux aides au logement prévoit un nouveau mode de calcul des APL pour les étudiants de moins de 28 ans qui bénéficient du soutien financier de leurs parents. Face à la grogne des organisations étudiantes, le gouvernement s'oppose à cette réforme ; il n'a donc pas son soutien à l'Assemblée nationale. Retour sur cet épisode.

APL : un barème basé sur les ressources des parents et la distance entre le lieu d'études et le domicile familial

Dans le cadre du projet de budget pour 2016, les députés socialistes entendaient remettre en cause les aides au logement et ainsi modifier les modes de calcul pour les étudiants âgés de moins de 28 ans qui bénéficient de l'aide de leurs parents. Et ce, dans le but de « mieux cibler les aides vers les étudiants qui en ont le plus besoin ». La proposition débattue consiste à instaurer un nouveau barème basé sur les ressources des parents ainsi que la distance entre le lieu d'études et le domicile familial.

Une attaque contre les classes moyennes

Les organisations étudiantes l'Unef et la Fage n'ont pas attendu pour faire connaître leur colère, arguant que cette mesure priverait 500 000 jeunes d'aides et que cela constitue une attaque contre les classes moyennes.

Face à ce remue-ménage et par crainte de nouvelles manifestations, le gouvernement a choisi de ne pas soutenir cet amendement. Les personnalités politiques ont tenu à rassurer les foules en postant leur opposition sur Twitter hier soir. Les internautes n'ont d'ailleurs pas manqué de leur répondre : « Vous ne vous adressez pas assez à la classe moyenne en dehors des augmentations d'impôts elle est là votre défaite. » (@ Martin_Wlkr), « Mort de rire... Arrêtez de saigner cette classe moyenne en allégeant les impôts... ça sera déjà ça... » (@moi_president), « Définissez "classes moyennes"! vous le mettez à toutes les sauces actuellement. » (@oligardemocrate), « encore heureux. Avoir envisager 1 secondes de toucher aux APL des étudiants est indigne. » (@EmpereurPaul) peut-on lire en réponse à la ministre de l'Éducation nationale.

Tweet de Najat Belkacem
Credit Photo : Twitter @najatvb

Tweet de Thierry Mandon
Credit Photo : Twitter @mandonthierry

Le projet de budget prévoit une économie de 225 millions d'euros en 2016. Si cet amendement n'est pas retenu, il en reste d'autres qui visent une modification des règles ; le patrimoine d'un allocataire sera pris en compte dans le calcul de son revenu fiscal de référence sur lequel s'appuie le calcul du montant des APL, l'introduction d'un loyer plafond à partir duquel les aides seront dégressives.

Sources : Libération, France Info