50 % des élèves décrochent après un échec au bac

Credit Photo : Ouest France

15 Octobre 2015

50 % des élèves décrochent après un échec au bac

1 élève sur 2 décide de ne pas retenter le Bac après avoir échoué : c'est ce que révèle l'étude de la DEPP publiée le 13 octobre 2015. Dans les séries générales et technologiques, ils sont 30 % parmi les candidats recalés à ne pas repasser le bac l'année suivante. Dans la voie professionnelle, ils sont 70 % à décrocher.

Malgré des bons taux de réussite au baccalauréat 2013, le nombre d'élèves recalés n'est pas des plus faibles. En effet, le bac général et technologique (GT) a enregistré un taux de réussite de 90,8 %, mais 42 000 candidats recalés pour 457 000 inscrits. Quant au bac pro, il a enregistré un taux de réussite de 77,2 % et 41 500 candidats recalés pour 182 000 élèves inscrits.

30 % des élèves recalés au bac GT et 70 % des candidats refusés au Bac pro ne repassent pas l'examen l'année suivante

L'étude de la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) publiée le mardi 13 octobre montre que 50 % des élèves n'ont pas repassé le baccalauréat après avoir été recalés à la session 2013. Cette part diffère selon le type de bac ; 30 % des candidats recalés dans les séries générales et technologiques ne se sont pas réinscrits pour la prochaine session contre 70 % des candidats de la voie professionnelle.

Ces proportions varient également au sein même des séries du bac GT ; ils sont près de 40 % à ne pas se réinscrire en ST2S contre environ 17 % en S. En ce qui concerne le bac pro, ils sont environ 82 % à abandonner le bac en structures métalliques contre 59 % en comptabilité-gestion.

Les facteurs déterminants pour la réinscription : l'âge, le niveau, la note

L'enquête montre qu'en 2013, les facteurs déterminants pour la réinscription des candidats étaient l'âge, le niveau et la note au bac. Plus les candidats étaient « à l'heure », plus ils se sont réinscrits : 84 % des élèves « à l'heure » se sont réinscrits pour repasser le bac GT et 42 % des candidats « à l'heure » pour le bac pro.

Les élèves qui ont obtenu une note inférieure à 8 (donc ceux recalés directement sans passer par le rattrapage) sont 65 % à s'être réinscrits au bac GT et 35,5 % au bac pro. Ceux qui ont obtenu au moins 8 sont 80 % à s'être réinscrits au bac GT et 47 % au bac pro.

L'étude indique que les candidats ayant déjà été recalés au Bac auparavant sont plus réticents à se réinscrire à la session suivante ; ils sont 40 % à retenter le bac une troisième fois contre 75 % pour ceux qui l'ont tenté une première fois en 2013.

Les modes de réinscription après un échec au Bac : la voie scolaire ou la candidature individuelle

Les candidats recalés au bac GT en 2013 sont 85 % à se réinscrire par voie scolaire, soit 25 000 élèves. Les autres candidats ont préféré la candidature individuelle, plus rares sont ceux qui ont opté pour l'enseignement à distance.

Les taux de réinscription diffèrent selon l'académie

Les taux de réinscription les plus élevés ont été notés dans les académies de Mayotte (81 %) et de Reims (76 %), les taux les plus bas dans les académies de Limoges (64 %) et de La Réunion (60 %).